Index   Back Top Print


MESSE EN LA SOLENNITÉ DE LA TRÈS SAINTE MÈRE DE DIEU ET
DE LA XXXIXe JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX

BENOÎT XVI

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre
Dimanche 1er janvier 2006

 

Chers frères et sœurs,

En ce premier jour de l'année, l'Église fixe son regard sur la Mère céleste de Dieu, qui serre dans ses bras l'Enfant Jésus, source de toute bénédiction. "Salut à toi, Sainte Mère - chante la liturgie - tu as mis au monde le Roi qui gouverne le ciel et la terre pour les siècles des siècles". Dans le cœur maternel de Marie, émerveillé, a résonné l'annonce des anges à Bethléem : "Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime" (Lc 2, 14). Et l'Évangile ajoute que Marie "conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur" (Lc 2, 19). Comme Elle, l'Église conserve et médite également la Parole de Dieu, la confrontant avec les situations diverses et changeantes qu'elle rencontre sur son chemin.

En regardant le Christ, venu sur la terre pour nous donner sa paix, nous célébrons lors du Nouvel An, la "Journée mondiale de la Paix", lancée à l'initiative du Pape Paul VI, il y a trente-huit ans. Dans mon premier message à cette occasion, j'ai voulu cette année reprendre un thème qui revient fréquemment dans le magistère de mes vénérés prédécesseurs, depuis la mémorable Encyclique du bienheureux Pape Jean XXIII Pacem in terris,  le thème de la vérité comme fondement d'une paix authentique. "Dans la vérité, la paix" : c'est la devise que je soumets à la réflexion de toute personne de bonne volonté. Lorsque l'homme se laisse éclairer par la splendeur de la vérité, il devient intérieurement un courageux artisan de paix. Le temps liturgique que nous sommes en train de vivre est porteur d'une grande leçon. Pour accueillir le don de la paix, nous devons nous ouvrir à la vérité qui s'est révélée dans la personne de Jésus, qui nous a enseigné le "contenu" et en même temps la "méthode" de la paix, c'est-à-dire l'amour. Dieu, en effet, qui est l'Amour parfait et durable, s'est révélé en Jésus, en épousant notre condition humaine. Il nous a ainsi également indiqué le chemin de la paix : le dialogue, le pardon, la solidarité. Voilà l'unique chemin qui conduit à la paix véritable.

Tournons notre regard vers la Très Sainte Vierge Marie, qui bénit aujourd'hui le monde entier, en montrant son divin Fils, le "prince de la paix" (Is 9, 5). Invoquons avec confiance sa puissante intercession, afin que la famille humaine, puisse, en s'ouvrant au message de l'Évangile, vivre l'année qui commence aujourd'hui, dans la fraternité et la paix. Avec ces sentiments je vous adresse à tous, à vous ici présents Place Saint Pierre et à tous ceux qui sont unis à nous à travers la radio et la télévision, mes plus sincères vœux de paix et de bien.


À l'issue de l'Angélus

Chers amis,
J'exprime ma vive reconnaissance à Monsieur le Président de la République italienne, pour les vœux qu'il m'a adressés lors de son traditionnel message de fin d'année. J'y réponds cordialement, en l'assurant, ainsi que le peuple italien, de mon souvenir dans la prière.

J'adresse ensuite une pensée particulière à tous ceux qui, dans les diocèses du monde entier, ont donné naissance à des moments de prière et d'engagement pour la paix. Je veux rappeler, en particulier, la marche organisée par la Conférence épiscopale italienne et par Pax Christi, qui s'est déroulée hier à Trente; ainsi que celle organisée par la Communauté de Sant'Egidio ici présente, à Rome et dans de nombreuses villes du monde pour la journée d'aujourd'hui; je salue les participants réunis ici. Merci pour ce geste.

Chers pèlerins francophones, je vous adresse mes vœux cordiaux en ce premier jour de l'année. Qu'en ce dimanche, vous puissiez, avec l'aide de Marie, contempler le mystère du Christ, qui s'est fait homme pour notre salut, nous découvrant ainsi le sens de toute notre existence. Je confie toutes les familles, en particulier les enfants, à la tendresse de Notre-Dame.

Je salue tous les pèlerins de langue anglaise présents aujourd'hui à la prière de l'Angélus, et en particulier les nombreux Pueri Cantores, que je remercie pour leurs beaux chants lors de la Messe de ce matin dans la Basilique Saint-Pierre. Je vous souhaite à tous une nouvelle année pleine de la joie et du réconfort de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ ! À travers l'intercession de sa Bienheureuse Mère la Vierge Marie, puissent les chrétiens, partout dans le monde, avoir le courage de se faire les promoteurs du pardon, de la réconciliation et de la paix !

Bonne année à tous ! Merci beaucoup !

 

© Copyright 2006 - Libreria Editrice Vaticana

     



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana