Index   Back Top Print


VISITE PASTORALE  DU PAPE BENOÎT XVI
À NAPLES

ANGÉLUS

Place du Plébiscite, Naples
Dimanche 21 octobre 2007

 

Chers frères et sœurs,

Au terme de cette célébration solennelle, je désire vous renouveler à tous, chers amis de Naples, mon salut et mes remerciements pour l'accueil cordial que vous m'avez réservé, malgré les conditions quelque peu difficiles ! Je voudrais adresser un salut particulier aux délégations venues de différentes parties du monde pour participer à la Rencontre internationale pour la Paix, promue par la Communauté de Sant'Egidio, sur le thème : "Pour un monde sans violence. Religions et cultures en dialogue". Puisse cette importante initiative culturelle et religieuse contribuer elle aussi à consolider la paix dans le monde.

Prions pour cela. Mais prions aussi aujourd'hui, et de façon particulière, pour les missionnaires. On célèbre en effet la Journée mondiale des Missions, qui a un thème très significatif : "Toutes les Églises pour le monde entier". Chaque Église particulière est coresponsable de l'évangélisation de l'humanité tout entière et cette coopération entre les Églises a été développée par le Pape Pie XII dans l'Encyclique "Fidei Donum", il y a 50 ans. Ne manquons pas d'apporter à ceux qui œuvrent aux frontières de la mission notre soutien spirituel et matériel : prêtres, religieux, religieuses et laïcs, qui rencontrent souvent de graves difficultés dans leur travail, allant parfois même jusqu'à la persécution.

Confions ces intentions de prière à la Très Sainte Vierge Marie, que nous aimons invoquer, au mois d'octobre, sous le titre avec lequel elle est honorée dans le proche sanctuaire de Pompéi, Reine du Rosaire. Nous lui confions en particulier les nombreux migrants venus ici en pèlerinage de Caserte. Que la Vierge protège aussi ceux qui, de différentes façons, s'engagent pour le bien commun et pour un ordre juste de la société, comme cela a été souligné lors de la 45e Semaine sociale des catholiques italiens, qui s'est précisément tenue ces jours-ci à Pistoia et à Pise, cent ans après la première Semaine sociale promue en particulier par Giuseppe Toniolo, illustre figure d'économiste chrétien. Nous avons devant nous de nombreux problèmes et défis. Cela requiert un profond engagement de la part de tous, en particulier des fidèles laïcs travaillant dans les domaines social et politique, pour assurer à chaque personne, et en particulier aux jeunes, les conditions indispensables pour exploiter leurs talents naturels et développer des choix de vie généreux au service de leurs familles et de toute la communauté, et nous voulons tous collaborer à cette tâche.

À présent, nous nous adressons à la Vierge avec la prière habituelle de l'Angélus.

 

© Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana