Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - LA  - PT ]

LETTRE DU PAPE BENOÎT XVI
AU CARDINAL TARCISIO BERTONE,
SECRÉTAIRE D'ÉTAT ET
CAMERLINGUE DE LA SAINTE ÉGLISE ROMAINE,
À L'OCCASION DU 50
e ANNIVERSAIRE
DE SON ORDINATION SACERDOTALE

 

A notre vénéré frère
Tarcisio card. Bertone, S.D.B.
secrétaire d’Etat et camerlingue de la Sainte Eglise romaine

En raison de la familiarité réciproque et assidue qui existe entre nous, qui dérive du fait que nous soyons presque chaque jour en présence l’un de l’autre, il est digne et juste de t’adresser en personne les sentiments de vœux qui s’élèvent de notre âme, à l’occasion du cinquantième anniversaire de ton ordination sacerdotale. Toutefois, au-delà de ce devoir, qui nous réjouit, nous voulons, à travers notre lettre, te communiquer notre pensée, afin que notre considération à ton égard apparaisse plus évidente.

Alors que nous traversons des temps difficiles, nous désirons que tu tournes ton esprit vers des choses plus agréables du passé, lorsque, par l’imposition des mains du vénéré frère Albino Mensa, tu fus promu à l’ordre sacré, entouré de ta famille et de tes confrères. Nous n’ignorons pas non plus combien, par la suite, t’étant perfectionné dans le domaine juridique, tu te consacras à éduquer et à guider les jeunes, à travers l’enseignement et les écrits, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ta famille salésienne.

Rien d’étonnant, donc, à ce que tu aies bénéficié d’une importante position et estime auprès de notre prédécesseur, le vénérable serviteur de Dieu Jean-Paul II, qui te voulut comme archevêque de Vercelli, pour y être le fidèle annonciateur des bénéfices divins. Par volonté du même Souverain Pontife, par la suite, tu commenças à remplir la charge de secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, en établissant avec nous une heureuse familiarité dans le travail commun.

Dans l’Eglise de Gênes également, à laquelle tu consacras ton zèle et tes efforts apostoliques, sont partout présents les témoignages de ton ministère pastoral, dont nous reconnaissons le bénéfice qu’il eut pour la communauté ecclésiale et où tu reçus un titre encore plus illustre à travers ta nomination au sein du Collège cardinalice.

En rappelant à la mémoire des temps plus récents, nous avons voulu que tu sois notre proche collaborateur, en te choisissant comme secrétaire d’Etat, pour partager les décisions et les devoirs. Tu te prodigues sans aucun doute avec un grand engagement et une grande efficacité pour participer à nos projets pastoraux en ce qui concerne l’Eglise universelle, et à nos initiatives adressées au monde entier, afin que la famille de Dieu soit renforcée et que le monde devienne plus harmonieux.

C’est pourquoi, alors que nous nous réjouissons de tout cœur pour le souvenir de l’heureux début de ton sacerdoce, nous t’exprimons des sentiments d’estime ainsi que nos affectueuses félicitations, tandis que, par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie auxiliatrice et de saint Jean Bosco, nous implorons une récompense abondante du Divin Maître. Enfin, vénéré Frère, nous te donnons avec une affection fraternelle la Bénédiction apostolique, que nous adressons également en abondance à tous ceux auxquels te lient des liens de parenté et de travail.

Du Vatican, le 1er juin de l’année 2010, sixième de notre pontificat.

 

BENEDICTUS PP. XVI

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

    



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana