Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE BENOÎT XVI
À L'OCCASION DE L'ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE
DE LA COMMISSION PONTIFICALE BIBLIQUE

 

A mon vénéré frère le cardinal William J. Levada
Président de la Commission pontificale biblique

Je suis heureux de vous envoyer, ainsi qu’au secrétaire et à tous les membres de la Commission pontificale biblique, mon salut cordial à l’occasion de l’Assemblée plénière annuelle. Cette commission s’est rassemblée pour la troisième fois, pour traiter le thème qui lui a été confié: «Inspiration et Vérité de la Bible».

Cette thématique constitue l’un des points principaux de mon exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini, qui en traite dans la partie initiale (cf. n. 19). «Un concept clé — ai-je écrit dans ce document — pour accueillir le texte sacré, en tant que Parole de Dieu faite paroles humaines, est indubitablement celui de l’inspiration» (ibid.). C’est précisément l’inspiration comme activité de Dieu qui fait en sorte que dans les paroles humaines s’exprime la Parole de Dieu. En conséquence, le thème de l’inspiration est «décisif pour s’approcher de façon juste des Ecritures et pour en faire une exégèse correcte» (ibid.). En effet, une interprétation des Saintes Ecritures qui néglige ou oublie leur inspiration ne tient pas compte de leur caractéristique la plus importante et précieuse, de leur provenance de Dieu.

Une telle interprétation n’accède pas et ne fait pas accéder à la Parole de Dieu dans les paroles humaines et perd donc le trésor inestimable que contient pour nous l’Ecriture Sainte. Ce genre d’approche s’occupe de paroles purement humaines, bien qu’elles puissent être, de manière différente selon les divers écrits, des paroles d’une beauté et d’une profondeur extraordinaires. Dans la discussion sur l’inspiration, il s’agit de la nature intime et de la signification décisive et distinctive de l’Ecriture Sainte, c’est-à-dire précisément de sa qualité de Parole de Dieu.

Dans cette même exhortation apostolique, je rappelais en outre que «les Pères synodaux ont souligné avec justesse que le thème de l’inspiration est aussi lié au thème de la vérité des Ecritures. C’est pourquoi, un approfondissement de la compréhension de l’inspiration portera sans aucun doute aussi à une plus grande intelligence de la vérité contenue dans les Livres Saints» (ibid.). Selon la Constitution conciliaire Dei Verbum, Dieu nous adresse sa parole afin de «se révéler en personne et faire connaître le mystère de sa volonté (cf. Ep 1, 9)» (n. 2). A travers sa Parole, Dieu veut nous communiquer toute la vérité sur Lui-même et sur son projet de salut pour l’humanité. L’engagement de découvrir toujours davantage la vérité des Livres sacrés équivaut donc à chercher à connaître toujours mieux Dieu et le mystère de sa volonté salvifique.

«La réflexion théologique a certainement toujours considéré l’inspiration et la vérité comme deux concepts clé pour une herméneutique ecclésiale des Saintes Ecritures. Toutefois, nous devons reconnaître la nécessité actuelle d’approfondir de façon adéquate ces réalités, afin de pouvoir mieux répondre aux exigences relatives à l’interprétation des textes sacrés selon leur nature» (Verbum Domini, n. 19). En affrontant le thème «Inspiration et Vérité de la Bible», la Commission pontificale biblique est appelée à offrir sa contribution spécifique et qualifiée à cet approfondissement nécessaire. Il est en effet essentiel et fondamental pour la vie et la mission de l’Eglise que les textes sacrés soient interprétés selon leur nature: l’Inspiration et la Vérité sont des caractéristiques constitutives de cette nature. C’est pourquoi votre engagement aura une véritable utilité pour la vie et la mission de l’Eglise.

Enfin, je voudrais seulement mentionner le fait que, dans une bonne herméneutique, il n’est pas possible d’appliquer de manière mécanique le critère d’inspiration, ni celui de la vérité absolue, en extrapolant une simple phrase ou une expression. Le plan sur lequel il est possible de percevoir l’Ecriture Sainte comme Parole de Dieu est celui de l’unité de l’histoire de Dieu, au sein d’un ensemble dans lequel les éléments individuels s’éclairent réciproquement et s’ouvrent à la compréhension.

En souhaitant à chacun de vous une poursuite fructueuse de vos travaux, je voudrais enfin exprimer ma vive satisfaction pour l’activité exercée par la Commission biblique dans la promotion de la connaissance, de l’étude et l’accueil de la Parole de Dieu dans le monde. Avec ces sentiments, je confie chacun de vous à la protection maternelle de la Vierge Marie, qu’avec toute l’Eglise nous invoquons comme Sedes Sapientiae, et je vous donne de tout cœur, vénéré frère, ainsi qu’à tous les membres de la Commission pontificale biblique, une Bénédiction apostolique spéciale.

Du Vatican, le 2 mai 2011

 

BENEDICTUS PP. XVI

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana