Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE BENOÎT XVI
LU À L'OCCASION DES OBSÈQUES
DU CARDINAL CARLO MARIA MARTINI
À LA CATHÉDRALE DE MILAN

 

Chers frères et sœurs,

En ce moment, je désire exprimer ma proximité, à travers la prière et l’affection, à tout l’archidiocèse de Milan, à la Compagnie de Jésus, aux parents et à tous ceux qui ont estimé et aimé le cardinal Carlo Maria Martini et qui ont voulu l’accompagner au cours de ce dernier voyage.

« Une lampe sur mes pas, ta parole, une lumière sur ma route » (Ps 118 [119], 105) : les paroles du Psalmiste peuvent résumer toute l’existence de ce pasteur généreux et fidèle de l’Église. Il a été un homme de Dieu, qui non seulement a étudié l’Écriture Sainte, mais qui l’a aimée intensément, il en a fait la lumière de sa vie, pour que tout soit « ad maiorem Dei gloriam », pour la plus grande gloire de Dieu. C’est précisément pour cela qu’il a été capable d’enseigner aux croyants et à ceux qui sont à la recherche de la vérité que l’unique Parole digne d’être écoutée, accueillie et suivie est celle de Dieu, car elle indique à tous le chemin de la vérité et de l’amour. Il l’a été avec une grande ouverture d’esprit, ne refusant jamais la rencontre et le dialogue avec tous, répondant concrètement à l’invitation de l’apôtre d’être « toujours prêts à la défense contre quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous » (1 P 3, 15). Il l’a été avec un esprit de charité pastorale profonde, selon sa devise épiscopale, Pro veritate adversa diligere, attentif à toutes les situations, en particulier les plus difficiles, proche, avec amour, de celui qui était victime de l’égarement, de la pauvreté, de la souffrance.

Dans une homélie de son long ministère au service de cet archidiocèse ambrosien, il priait ainsi : « Nous te demandons, Seigneur, que tu fasses de nous des eaux vives pour les autres, un pain fractionné pour nos frères, une lumière pour ceux qui marchent dans les ténèbres, la vie pour ceux qui avancent à tâtons dans l’obscurité de la mort. Seigneur, sois la vie du monde ; Seigneur, guide-nous vers ta Pâque ; ensemble nous marcherons vers toi, nous porterons ta croix, nous goûterons la communion avec ta résurrection. Avec toi nous marcherons vers la Jérusalem céleste, vers le Père » (Homélie du 29 mars 1980).

Que le Seigneur, qui a guidé le cardinal Carlo Maria Martini au cours de toute son existence, accueille cet inlassable serviteur de l’Évangile et de l’Église dans la Jérusalem du Ciel. Que le réconfort de ma Bénédiction parvienne à toutes les personnes présentes et à ceux qui en pleurent la disparition.

De Castel Gandolfo, le 3 septembre 2012

BENEDICTUS PP XVI



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana