Index   Back Top Print

[ BE  - DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE DE BIÉLORUSSIE
EN VISITE « AD LIMINA APOSTOLORUM »

Jeudi 17 décembre 2009

 

Monsieur le cardinal,
Vénérés frères,

Je suis heureux de souhaiter à chacun de vous une cordiale bienvenue dans la maison du Successeur de Pierre, auquel le Christ a confié la tâche de paître son troupeau (cf. Jn 21, 15-19), de confirmer ses frères dans la foi (cf. Lc 22, 31), de conserver et de promouvoir l'unité ecclésiale (cf. Lumen gentium, n. 22). Je remercie Mgr Aleksander Kaskiewicz pour les paroles avec lesquelles il a voulu présenter le chemin de l'Eglise en Biélorussie, soulignant également les défis qui l'attendent.

Lors des rencontres que j'ai eues avec vous, j'ai apprécié le zèle pastoral avec lequel vous accomplissez votre ministère, animés du désir et de l'engagement afin que s'accroissent toujours plus entre vous la coresponsabilité, la communion et le partage des décisions, pour que votre service soit toujours plus fructueux. En effet, il est particulièrement important d'annoncer avec un enthousiasme renouvelé et de manière incisive le Message éternel de l'Evangile dans une société qui n'est pas immunisée contre les tentations de la sécularisation, de l'hédonisme et du relativisme: les problèmes de dénatalité, de la fragilité des familles et de l'illusion de faire fortune en dehors de sa propre terre en sont un signe. Face à ces défis, la tâche urgente des pasteurs est de souligner la force de la foi, une foi enracinée dans une solide tradition, pour contribuer à préserver la profonde identité chrétienne de la nation, dans le dialogue respectueux avec les autres cultures et religions. Pour parvenir à cet objectif, il est nécessaire que, en accueillant l'invitation du Psaume: « Voyez! Qu'il est bon, qu'il est doux d'habiter en frères tous ensemble! » (Ps 133, 1), vous fassiez preuve d'un grand soin dans la formulation des programmes et dans la promotion de méthodes pastorales toujours plus adaptées, ainsi que dans la mise en œuvre des décisions de la Conférence épiscopale. Ce témoignage renouvelé d'unité, outre les bénéfices qu'il apporte à l'annonce de l'Evangile, favorisera la relation avec l'autorité civile et, en particulier, les relations œcuméniques.

Un autre élément que je désire souligner est l'attention particulière qu'il faut porter, dans l'action pastorale, à la dimension éducative. Comme je l'ai plusieurs fois affirmé, nous vivons aujourd'hui une sorte d'« urgence » dans ce secteur délicat et essentiel, et il est nécessaire de multiplier les efforts pour offrir, en premier lieu aux nouvelles générations, une formation valable. Je vous encourage donc à poursuivre votre engagement, en ayant également soin qu'une catéchèse adaptée marque le chemin de foi à toutes les étapes de la vie, et qu'il y ait des occasions, intra et extra ecclésiales, pour faire parvenir, sous votre direction, le Message du Christ dans chaque secteur du troupeau qui vous est confié. L'attention pour le discernement et l'accompagnement des différentes vocations prend une importance particulière, notamment les vocations sacerdotales et religieuses, ainsi que l'engagement pour soutenir des programmes destinés à la croissance humaine et chrétienne de la jeunesse. A cet égard, je vous invite à veiller attentivement afin que les candidats au sacerdoce reçoivent une formation spirituelle et théologique solide et rigoureuse et soient accompagnés comme il se doit, pour accomplir une sérieuse et profonde analyse de l'appel divin. La situation actuelle de notre société demande un discernement particulièrement attentif. Il est alors important pour l'avenir de votre Eglise qu'à Grodno et à Pinsk, on continue à offrir aux jeunes séminaristes un itinéraire de formation complet et de qualité, et le fait que, dans ces deux institutions, les candidats pour le clergé diocésain et pour le clergé religieux partagent le chemin vers le sacerdoce est une précieuse opportunité pour promouvoir une action pastorale unitaire. Cette situation produira des fruits toujours plus prometteurs si l'offre éducative continue à être le résultat d'une intense collaboration entre l'évêque et les supérieurs religieux respectifs et elle sera en mesure de donner vie également à des initiatives pour la formation permanente. Soyez proches de vos prêtres avec une sollicitude toujours plus grande, en particulier de ceux qui commencent leur ministère pastoral. L'exercice attentif et cordial de la paternité de l'évêque constitue un élément fondamental pour la réussite d'une vie sacerdotale! En outre, il faut toujours avoir à l'esprit que le Seigneur vous appelle, comme pasteurs de l'Eglise, à savoir discerner chaque ministère destiné à l'édification du corps ecclésial, également à caractère laïc, culturel et civil, afin que tous contribuent à faire croître le Royaume de Dieu en Biélorussie, dans l'esprit d'une véritable et réelle communion pour rappeler les valeurs chrétiennes qui ont contribué de manière déterminante à la construction de la civilisation européenne.

Chers frères, sachez valoriser chaque contribution appropriée pour annoncer et diffuser le Royaume de Dieu, en témoignant à travers des gestes concrets la fraternité qui engendre la paix; la mansuétude qui accompagne la justice; l'esprit de communion qui refuse les particularismes; la charité qui est patiente et bienveillante, qui n'est pas envieuse, qui ne se vante pas, qui ne se gonfle pas d'orgueil, qui ne manque jamais de respect, qui ne cherche pas son propre intérêt, qui ne s'emporte pas, qui ne tient pas compte du mal reçu, qui trouve sa joie dans ce qui est vrai et croit tout, qui espère tout, qui supporte tout par amour du Christ (cf. 1 Co 13, 4-7). C'est dans ce contexte que s'inscrit également la collaboration fraternelle avec l'Eglise orthodoxe de Biélorussie, dont les pasteurs partagent avec vous la recherche et l'engagement pour le bien des fidèles. Les Eglises orthodoxes, comme l'Eglise catholique, sont elles aussi profondément engagées pour réfléchir sur la façon de répondre aux défis de notre temps, afin de transmettre avec fidélité le Message du Christ. En accueillant l'invitation récemment lancée lors de la dernière rencontre catholique-orthodoxe de Chypre, il faut intensifier le chemin commun dans cette direction. Une contribution significative pourra être offerte par la petite, mais fervente, communauté grecque-catholique présente dans le pays. Celle-ci constitue un témoignage important pour l'Eglise et un don du Seigneur.

Il y a quelques mois, j'ai reçu le président de la République de Biélorussie. Lors de la rencontre, cordiale et respectueuse, a été réaffirmée la volonté des parties de stipuler un Accord, dont l'élaboration est en cours. En outre, j'ai souligné l'attention particulière avec laquelle le Siège apostolique, ainsi que la Conférence épiscopale, suivent les événements du pays et l'engagement de collaboration concrète sur des matières d'intérêt commun, dans le but de promouvoir, dans le respect des compétences de chaque partie, le bien des citoyens. Vénérés frères, en vous renouvelant ma gratitude, j'invoque la Mère de Dieu, tant aimée sur votre terre, afin qu'elle vous soutienne et vous guide sous sa protection. Avec mes vœux et mon affection particulière, je vous donne, ainsi qu'aux prêtres, aux religieux, aux religieuses et à tous les fidèles, une Bénédiction apostolique spéciale, tandis que j'assure tout le peuple biélorusse de mon souvenir dans la prière.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

     



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana