Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À S.E. M.
TIMOTHY ANDREW FISCHER
NOUVEL AMBASSADEUR D'AUSTRALIE
PRÈS LE SAINT-SIÈGE
*

Salle Clémentine
Jeudi 12 février 2009

 

Monsieur l'Ambassadeur,

C'est avec un plaisir particulier que je vous accueille au Vatican, et que j'accepte les Lettres qui vous accréditent en tant qu'Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d'Australie près le Saint-Siège. Je vous prie de bien vouloir transmettre au gouverneur général, Mme Quentin Bryce, ainsi qu'au gouvernement et au peuple de votre nation, ma gratitude pour leurs salutations. Gardant encore le souvenir vivant de ma récente visite dans votre beau pays, je vous assure de mes prières pour le bien-être du pays et, en particulier, je désire transmettre mes condoléances aux personnes et aux familles en deuil à Victoria, après avoir perdu leurs proches dans les récents incendies de forêt.

Votre Excellence, votre nomination en tant que premier Ambassadeur résidant de l'Australie près le Saint-Siège inaugure une nouvelle étape positive dans nos relations diplomatiques et représente une occasion d'approfondir la compréhension réciproque et d'élargir notre collaboration déjà importante. L'engagement de l'Eglise au sein de la société civile est enraciné dans sa conviction selon laquelle le progrès humain - que ce soit en tant qu'individu ou que communauté - dépend de la reconnaissance de la vocation surnaturelle propre à chaque personne. C'est de Dieu que les hommes et les femmes reçoivent leur dignité essentielle (cf. Gn 1, 27) et la capacité de rechercher la vérité et la bonté. Dans cette vaste perspective, nous pouvons lutter contre les tendances au pragmatisme et à l'arrogance, si prédominantes aujourd'hui, qui ne s'intéressent qu'aux symptômes et aux effets des conflits, à la rupture sociale, à l'ambiguïté morale, plutôt qu'à leurs racines. Lorsque la dimension spirituelle de l'humanité est mise en lumière, le cœur et l'esprit des personnes sont attirés vers Dieu et vers les merveilles de la vie humaine: être soi-même, la vérité, la beauté, les valeurs morales, et les autres personnes. De cette façon, il est possible de trouver un fondement solide pour unir la société et promouvoir une vision d'espérance.

La Journée mondiale de la jeunesse a été un événement d'une importance particulière pour l'Eglise universelle et pour l'Australie. Des échos de reconnaissance continuent de retentir au sein de votre nation et à travers le monde. Par dessus tout, chaque Journée mondiale de la jeunesse représente un événement spirituel: un temps où les jeunes, qui ne sont pas tous étroitement unis à l'Eglise, rencontrent Dieu au cours d'une expérience intense de prière d'apprentissage et d'écoute, arrivant ainsi à vivre la foi dans l'action. Les habitants de Sydney eux-mêmes, comme Votre Excellence l'a observé, ont été inspirés par la joie manifeste des pèlerins. Je prie pour que cette jeune génération de chrétiens en Australie et dans le monde canalise son enthousiasme pour tout ce qui est vrai et bon en créant des liens d'amitié qui dépassent les divisions, ainsi que des lieux de foi vivante dans et pour notre monde, des lieux d'espérance et de charité concrète.

Monsieur l'Ambassadeur, la diversité culturelle apporte une grande richesse au tissu social de l'Australie aujourd'hui. Pendant des décennies, cette riche mosaïque a été obscurcie par les injustices endurées de façon si douloureuse par les populations autochtones. A travers la demande de pardon formulée l'an dernier par le premier ministre M. Rudd, un profond changement d'attitude a été affirmé. A présent, renouvelés dans un esprit de réconciliation, tant les organismes gouvernementaux que les anciens aborigènes peuvent affronter avec résolution et compassion la multitude de défis qui se présentent. Un exemple supplémentaire du désir de votre gouvernement de promouvoir le respect et la compréhension parmi les cultures est son effort louable en vue de faciliter le dialogue interreligieux et la coopération à la fois dans le pays et dans la région. De telles initiatives contribuent à préserver les héritages culturels, alimenter la dimension publique de la religion et raviver les valeurs mêmes sans lesquelles le cœur de la société civile s'affaiblirait bien vite.

L'activité diplomatique de l'Australie dans le Pacifique, l'Asie, et plus récemment, en Afrique, est diversifiée et en pleine croissance. Le soutien actif de la nation aux Objectifs de développement pour le millénaire, aux nombreux partenariats régionaux, et aux initiatives en vue de renforcer le traité de non-prolifération nucléaire, ainsi que sa préoccupation pour un développement économique équitable, sont bien connus et respectés. Et tandis que les ombres et les lumières de la mondialisation enveloppent notre monde de façons toujours plus complexes, votre nation se révèle être prête à répondre à une variété croissante de défis, d'une façon inspirée par des principes, mais aussi de manière responsable et innovatrice. L'un de ces défis les plus importants sont les graves menaces à la création de Dieu elle-même à travers le changement climatique. Sans doute aujourd'hui plus que jamais dans notre histoire humaine, la relation fondamentale entre le Créateur, la Création et la Créature a besoin d'être repensée et respectée. A partir de cette reconnaissance, nous pouvons découvrir un code commun d'éthique, qui consiste dans des normes enracinées dans le droit naturel inscrit par le Créateur dans le cœur de chaque être humain.

Dans mon message de cette année pour la Journée mondiale de la paix, j'ai attiré une attention particulière sur le besoin d'une approche éthique à la création de collaborations positives entre les marchés, la société civile et les Etats (cf. n. 12). A cet égard, je note avec intérêt la détermination du gouvernement australien en vue d'établir des relations de coopération fondées sur les valeurs de la justice, de la bonne gouvernance, et du sens de proximité régionale. Une position authentiquement éthique est au cœur de toute politique de développement responsable, respectueuse et d'intégration au niveau social. C'est l'éthique qui rend impératif le devoir d'apporter une réponse solidaire et généreuse à la pauvreté; c'est elle qui rend urgent le sacrifice d'intérêts protectionnistes au bénéfice de l'accès équitable des pays pauvres aux marchés des pays développés, de même que c'est elle qui justifie l'insistance des pays donateurs en ce qui concerne la responsabilité et la transparence de l'utilisation de l'aide financière de la part des pays bénéficiaires.

Pour sa part, l'Eglise possède une longue tradition dans le domaine de la santé, dans lequel elle place au premier plan l'approche éthique concernant tout besoin particulier des personnes. Dans les pays les plus pauvres en particulier, les ordres religieux et les organisations ecclésiales - y compris les nombreux missionnaires australiens - financent un vaste réseau d'hôpitaux et de cliniques, en fournissant également un personnel, dans des régions souvent reculées, où les Etats ne peuvent pas servir leur propre population. L'assistance médicale aux familles représente une préoccupation particulière, y compris l'assistance obstétrique de haute qualité pour les femmes. Il est toutefois paradoxal que certains groupes, à travers des programmes d'assistance, promeuvent l'avortement comme forme de "santé" maternelle, en éliminant une vie, sous le prétexte d'améliorer la qualité de la vie!

Votre Excellence, je suis certain que votre accréditation renforcera encore plus les liens d'amitié qui existent déjà entre l'Australie et le Saint-Siège. Tandis que vous entamez vos nouvelles responsabilités, soyez assuré de la disponibilité des divers bureaux de la Curie romaine, pour vous assister dans l'accomplissement de votre mission. Sur vous et votre famille, tout comme sur vos concitoyens, j'invoque cordialement une abondance de Bénédictions de Dieu tout-puissant.



*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.16 p.4, 7.

 

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana