Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU SAINT-PÈRE BENOÎT XVI
AUX ARCHEVÊQUES MÉTROPOLITAINS
QUI ONT REÇU LE PALLIUM EN LA SOLENNITÉ
DES SAINTS APÔTRES PIERRE ET PAUL

Salle Paul VI
Lundi
30 juin 2009

   

Chers frères dans l'épiscopat,
chers frères et sœurs,

Après les célébrations de la solennité des saints apôtres Pierre et Paul, c'est pour moi un véritable plaisir de vous rencontrer tous en audience spéciale, chers archevêques métropolitains qui avez reçu hier le pallium dans la Basilique vaticane, et d'accueillir également vos familles et les amis qui vous accompagnent. Ainsi se prolonge la joie de la communion vécue en la fête des deux grands apôtres, au cours de laquelle j'ai pu vous imposer le pallium, symbole de l'unité qui lie les pasteurs des Eglises particulières au Successeur de Pierre, Evêque de Rome. Je souhaite une cordiale bienvenue à chacun de vous, qui provenez de tous les continents, montrant de manière significative le visage de l'Eglise présente sur toute la terre.

Je m'adresse tout d'abord à vous, bien-aimés pasteurs de l'Eglise qui est en Italie. Je salue Mgr Giuseppe Betori, archevêque de Florence, Mgr Salvatore Pappalardo, archevêque de Syracuse, et Mgr Domenico Umberto D'Ambrosio, archevêque de Lecce. Nous sommes au début de l'Année sacerdotale: ayez donc soin d'être des pasteurs exemplaires, zélés et riches d'amour pour le Seigneur et pour vos communautés. Vous pourrez ainsi guider et soutenir solidement les prêtres, vos premiers collaborateurs dans le ministère pastoral, et coopérer de manière efficace à la diffusion du Royaume de Dieu dans la bien-aimée terre d'Italie.

Je suis heureux d'accueillir les pèlerins francophones venus accompagner les nouveaux archevêques métropolitains à qui j'ai eu la joie de remettre le pallium. Je voudrais d'abord saluer Mgr Ghaleb Moussa Abdalla Bader, archevêque d'Alger (Algérie), Mgr Pierre-André Fournier, archevêque de Rimouski (Canada), Mgr Joseph Aké Yapo, archevêque de Gagnoa (Côte d'Ivoire), Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani (République démocratique du Congo), et Mgr Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou (Burkina Faso). J'adresse aussi mes salutations chaleureuses aux évêques, aux prêtres et aux fidèles de vos pays, les assurant de ma prière fervente. Le pallium est un signe de communion particulière avec le Successeur de Pierre. Que ce signe soit aussi pour les prêtres et les fidèles de vos diocèses un appel à consolider toujours plus une authentique communion avec leurs pasteurs et entre tous les membres de l'Eglise.

Je salue chaleureusement les archevêques métropolitains anglophones auxquels j'ai imposé le pallium hier: Mgr Paul Mandala Khumalo, archevêque de Pretoria (Afrique du Sud); Mgr J. Michael Miller, archevêque de Vancouver (Canada); Mgr Allen Henry Vigneron, archevêque de Detroit (USA); Mgr Anicetus Bongsu Antonius Sinaga, archevêque de Medan (Indonésie); Mgr Philip Naameh, archevêque de Tamale (Ghana); Mgr Timothy Michael Dolan, archevêque de New York (USA); Mgr Vincent Gerard Nichols, archevêque de Westminster (Royaume Uni); Mgr Robert James Carlson, archevêque de Saint Louis (USA); Mgr Francis Xavier Kriengsak Kovithavanij, archevêque de Bangkok (Thaïlande); Mgr George Joseph Lucas, archevêque d'Omaha (USA), Mgr Gregory Michael Aymond, archevêque de la Nouvelle Orléans (USA) et Mgr Patebendige Don Albert Malcom Ranjith, archevêque de Colombo (Sri Lanka). Je souhaite également la bienvenue à leurs familles, à leurs parents, aux amis et aux fidèles des archidiocèses respectifs, qui sont venus à Rome pour prier avec eux et pour partager leur joie en cette heureuse occasion. Le pallium est reçu des mains du Successeur de Pierre et il est porté par les archevêques comme signe de communion dans la foi, dans l'amour et dans le gouvernement du peuple de Dieu. En outre, il rappelle aux pasteurs leurs responsabilités selon le cœur de Jésus. Je donne à tous avec affection ma Bénédiction apostolique en gage de paix et de joie dans le Seigneur.

Je salue cordialement les archevêques métropolitains venus à Rome pour la solennelle cérémonie de l'imposition du pallium: Domingo Díaz Martínez, archevêque de Tulancingo; Manuel Felipe Díaz Sánchez, archevêque de Calabozo; José Luis Escobar Alas, archevêque de San Salvador; Carlos Osoro Sierra, archevêque de Valencia; Victor Sánchez Espinosa, archevêque de Puebla de los Ángeles; Carlos Aguiar Retes, archevêque de Tlalnepantla; Ismael Rueda Sierra, archevêque de Bucaramanga, et Braulio Rodríguez Plaza, archevêque de Tolède, ainsi que les familles, les amis et les fidèles de leurs Eglises particulières respectives qui les accompagnent. Chers frères dans l'épiscopat, que les croix de soie noire du pallium vous rappellent que vous devez vous configurer chaque jour davantage à Jésus Christ! En suivant les traces du Bon Pasteur, soyez toujours des signes d'unité parmi vos fidèles, en consolidant vos liens de communion avec le Successeur de Pierre, avec vos évêques suffragants et avec tous ceux qui collaborent à votre mission évangélisatrice. En cette Année sacerdotale qui vient de commencer, gardez vos prêtres au plus profond de vos cœurs, eux qui attendent de vous un rapport cordial, comme pères et frères qui les accueillent, les écoutent et se préoccupent pour eux. Je place vos personnes et vos communautés diocésaines sous la protection de la Très Sainte Vierge Marie, Reine des Apôtres, qui est si vénérée dans les terres d'où vous provenez, le Mexique, le Venezuela, le Salvador, la Colombie et l'Espagne.

J'accueille avec joie les familles et les amis des nouveaux archevêques métropolitains du Brésil, qui sont venus pour les accompagner lors de l'imposition du pallium, signe de profonde communion avec le Successeur de Pierre. Dans cette communion, j'adresse un salut particulier à Mgr Sérgio da Rocha, archevêque de Teresina; Mgr Maurício Grotto de Camargo, archevêque de Botucatu; Mgr Gil Antônio Moreira, archevêque de Juiz de Fora; et Mgr Orani João Tempesta, archevêque de São Sebastião do Rio de Janeiro. Transmettez mes saluts aux prêtres et à tous les fidèles de vos archidiocèses, afin que, unis dans la même foi que Pierre, ils puissent contribuer à l'évangélisation de la société. En gage de joie et de paix dans le Seigneur, je donne à tous ma Bénédiction.

Je vous salue, Mgr Mieczyslaw Mokrzycki, archevêque de Lviv des latins, ainsi que ceux qui vous entourent en ce moment de vive communion ecclésiale. Encore une fois, je vous suis reconnaissant pour le service que vous avez rendu à l'Eglise, en tant que mon collaborateur et, auparavant, celui de mon vénéré prédécesseur Jean-Paul II. Que l'Esprit du Seigneur vous accompagne dans le ministère pastoral en faveur des fidèles confiés à vos soins, à qui j'adresse un salut cordial.

Je salue cordialement les Polonais ici présents. Je salue en particulier le nouvel archevêque métropolitain de Szczecin-Kamien, Mgr Andrzej Dziega qui a reçu le pallium hier et les fidèles provenant de cette Eglise métropolitaine. En l'Année sacerdotale, que le pallium soit également pour les prêtres un symbole et un défi pour construire la communion avec leur propre évêque, entre eux et avec les fidèles. En implorant pour vous tous les dons de la charité divine, je vous bénis de tout cœur. Loué soit Jésus Christ.

Chers frères et sœurs, que la fête d'aujourd'hui des protomartyrs de Rome soit un encouragement pour chacun de vous à un amour toujours plus intense envers Jésus Christ et son Eglise. Que vous accompagne l'assistance maternelle de Marie, Mère de l'Eglise, des saints Apôtres Pierre et Paul et de saint Jean-Marie Vianney. Je donne à tous et à chacun ma Bénédiction.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana