Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

VISITE AU CAPITOLE

SALUTATION DU PAPE BENOÎT XVI
À LA POPULATION ROMAINE

Palais du Capitol
Lundi 9 mars 2009

 

Chers frères et sœurs,

Après avoir rencontré les administrateurs de la ville, je suis très content de vous saluer cordialement, vous tous qui êtes rassemblés sur la place du Capitole, vers laquelle s'élancent dans une étreinte idéale les bras de la colonnade avec laquelle le Bernin a complété la splendide structure de la Basilique vaticane. Vivant à Rome depuis de très nombreuses années, je suis désormais devenu un peu romain; mais je me sens davantage romain en tant que votre Evêque. C'est donc avec une plus vive participation que j'adresse, à travers chacun de vous, ma pensée à tous "nos" concitoyens, que vous représentez d'une certaine façon aujourd'hui:  les familles, les communautés et les paroisses, les enfants, les jeunes et les personnes âgées, les porteurs de handicap et les malades, les volontaires et les agents des services sociaux, les immigrés et les pèlerins. Je remercie le cardinal-vicaire qui m'accompagne dans ma visite, et j'encourage à poursuivre dans leur engagement tous ceux - prêtres, personnes consacrées et fidèles laïcs - qui collaborent activement avec les administrations publiques pour le bien de Rome, de ses banlieues et de ses faubourgs.

Il y a quelques jours, précisément en m'entretenant avec les curés et les prêtres de Rome, je disais que le cœur romain est un "cœur de poésie", pour souligner que la beauté est presque "son privilège, son charisme naturel". Rome est belle en raison des vestiges de son antiquité, de ses institutions culturelles et des monuments qui racontent son histoire, de ses églises et de ses nombreux chefs-d'œuvre d'art. Mais Rome est belle surtout en raison de la générosité et de la sainteté d'un grand nombre de ses fils, qui ont laissé des traces éloquentes de leur passion pour la beauté de Dieu, la beauté de l'amour qui ne se fâne pas, ni ne vieillit. De cette beauté furent témoins les apôtres Pierre et Paul ainsi que la foule de martyrs du début du christianisme; de nombreux hommes et femmes en ont été témoins, qui, romains de naissance ou d'adoption, se sont consacrés tout au long des siècles, au service des jeunes, des malades, des pauvres et de toutes les personnes dans le besoin. Je me limite à en citer quelques-uns:  le diacre saint Laurent, sainte Françoise Romaine, dont la fête tombe précisément aujourd'hui, saint Philippe Neri, saint Gaspard del Bufalo, saint Jean-Baptiste De Rossi, saint Vincent Pallotti, la bienheureuse Anna Maria Taigi, les bienheureux époux Luigi et Maria Beltrami Quattrocchi. Leur exemple montre que, lorsqu'une personne rencontre le Christ, elle ne se referme pas sur elle-même, mais elle s'ouvre aux nécessités des autres, et dans tous les milieux de la société, elle place le bien de tous avant son propre intérêt.

Nous avons véritablement besoin de ces hommes et femmes, même à notre époque, car de nombreuses familles, de nombreux jeunes et adultes se trouvent dans des situations précaires et parfois même dramatiques; des situations qu'il n'est possible de surmonter qu'ensemble; comme l'enseigne également l'histoire de Rome, qui a connu bien d'autres moments difficiles. Je pense, à ce propos, à un vers du grand poète Ovide qui, dans l'une de ses élégies, encourageait ainsi les romains de l'époque:  "Perfer et obdura:  multo graviora tulisti - supporte et résiste:  tu as surmonté des épreuves bien plus difficiles" (cf. Trist., livre. v, el. xi, v. 7). Outre la solidarité nécessaire et l'engagement de tous, nous pouvons toujours compter sur l'aide certaine de Dieu, qui n'abandonne jamais ses fils.

Chers amis, en rentrant dans vos maisons, communautés et paroisses, dites à ceux que vous rencontrerez que le Pape assure à tous sa compréhension, sa proximité spirituelle et sa prière. A chacun, en particulier à ceux qui sont malades, qui souffrent et qui connaissent de plus graves difficultés, apportez mon souvenir et la bénédiction de Dieu, que j'invoque à présent sur vous par l'intercession des saints Pierre et Paul, de sainte Françoise Romaine et en particulier de Marie Salus populi romani. Que Dieu bénisse et protège toujours Rome et tous ses habitants!

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

   



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana