Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À LA DÉLÉGATION DU GRAND RABBINAT D'ISRAËL
ET DE LA COMMISSION DU SAINT-SIÈGE
POUR LES RAPPORTS RELIGIEUX
 AVEC LE JUDAÏSME

Jeudi 12 mars 2009

 

Eminents représentants du grand rabbinat d'Israël,
chers délégués catholiques,

C'est pour moi un grand plaisir de vous accueillir, membres de la délégation du grand rabbinat d'Israël, avec les participants catholiques guidés par la Commission du Saint-Siège pour les rapports avec le judaïsme. Le dialogue important dans lequel vous êtes engagés est le fruit de la visite historique de mon bien-aimé prédécesseur le Pape Jean-Paul II en Terre Sainte en mars 2000. Son désir était d'instaurer un dialogue avec les institutions religieuses juives en Israël et son encouragement fut décisif pour atteindre cet objectif. En recevant les deux grands rabbins d'Israël en janvier 2004, il qualifia ce dialogue de "signe de grande espérance".

Au cours de ces sept années, non seulement l'amitié entre la commission et le grand rabbinat s'est accrue, mais vous avez également pu réfléchir sur des thèmes importants d'un intérêt commun tant pour les traditions juives que chrétiennes. Etant donné que nous reconnaissons l'existence d'un riche patrimoine spirituel commun, un dialogue fondé sur la compréhension et le respect mutuel, comme le recommande Nostra aetate (n. 4), est nécessaire et possible.

En travaillant ensemble, vous êtes devenus de plus en plus conscients des valeurs communes qui sont à la base de nos traditions religieuses respectives, en les étudiant au cours des sept rencontres qui ont eu lieu ici à Rome, ou à Jérusalem. Vous avez réfléchi sur le caractère sacré de la vie, les valeurs familiales, la justice sociale et la conduite éthique, l'importance de la Parole de Dieu exprimée dans les Ecritures Saintes pour la société et l'éducation, les relations entre les autorités religieuses et civiles et la liberté de religion et de conscience. Dans les déclarations communes rendues publiques après chaque rencontre, ont été soulignés des convictions qui s'enracinent dans nos deux croyances religieuses respectives, tandis que les différences de compréhension ont également été reconnues. L'Eglise reconnaît que les débuts de sa foi remontent à l'intervention divine historique dans la vie du peuple juif et que c'est là que notre relation unique trouve son fondement. Le peuple juif, qui a été choisi comme le peuple élu, communique à toute la famille humaine la connaissance et la fidélité au Dieu unique et au vrai Dieu. Les chrétiens reconnaissent volontiers que leurs racines se trouvent dans la même révélation de Dieu par lui-même, qui a nourri l'expérience religieuse du peuple juif.

Comme vous le savez, je me prépare à accomplir un pèlerinage en Terre Sainte. Mon intention est de prier en particulier pour le don précieux de l'unité et de la paix tant dans la région que pour la famille humaine partout dans le monde. Comme le rappelle le psaume 125, Dieu protège son peuple:  "Jérusalem! Les montagnes l'entourent, ainsi Yahvé entoure son peuple dès maintenant et pour toujours". Puisse ma visite contribuer également à approfondir le dialogue de l'Eglise avec le peuple juif, afin que les juifs et les chrétiens tout comme les musulmans puissent vivre en paix et en harmonie sur cette Terre Sainte.

Je vous remercie pour votre visite et je renouvelle mon engagement personnel en vue de promouvoir la vision exprimée pour les générations à venir dans la déclaration Nostra aetate du Concile Vatican II.

 

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

   



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana