Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AU CORPS DE LA GARDE SUISSE PONTIFICALE
AVEC LEURS FAMILLES,  À L'OCCASION DE LA
CÉRÉMONIE D'ASSERMENTATION

Salle Clémentine
Jeudi 7 mai 2009

 

Monsieur le commandant,
Mgr l'aumônier,
chers gardes suisses,
chères familles!

Je me réjouis de pouvoir tous vous accueillir au palais pontifical à l'occasion de la cérémonie d'assermentation des recrues de la garde suisse. Je souhaite en particulier la bienvenue aux nouveaux gardes ainsi qu'à leurs parents, leurs proches et leurs amis. J'adresse un salut affectueux au nouveau commandant M. Oberts Anrig et je le remercie infiniment pour son engagement responsable à l'égard du Successeur de Pierre et de l'Eglise. De même, je remercie également l'aumônier de la garde, Mgr de Raemy, qui partage avec une grande attention la vie quotidienne des gardes et l'itinéraire de foi de chacun d'eux.

Chers gardes, votre service, rendu jour et nuit au palais apostolique, et aux postes de garde extérieurs de la Cité du Vatican, est très visible et revêt également une dimension universelle. Vous apprendrez rapidement les trois dimensions qui se forment autour de vous comme des cercles concentriques:  vous avez la tâche de protéger le Successeur de l'apôtre Pierre. Vous le faites principalement dans la maison du Pape. Vous le faites à Rome, une ville qui depuis toujours est appelée la "ville éternelle". Ici, auprès des tombes des apôtres Pierre et Paul, où vit le Pape, se trouve le cœur de l'Eglise catholique et, là où se trouve le cœur et le centre, se trouve aussi le monde entier.

Considérons tout d'abord la maison du Pape, le palais apostolique. Vous devez veiller sur cette maison, non seulement sur le bâtiment, lui-même, et sur ses appartements prestigieux, mais bien plus sur les personnes que vous y croiserez et auxquelles vous ferez du bien par votre amabilité et votre attention. Cela vaut en premier lieu pour le Pape lui-même, pour les personnes qui habitent avec lui et pour ses collaborateurs dans le palais de même que pour ses hôtes. Cela concerne également la vie en commun avec vos camarades, ceux qui partagent votre service et qui ont le même but, de servir le Souverain Pontife "fidèlement, loyalement et de bonne foi" et de donner, si nécessaire, leur vie pour lui.

Tournons maintenant notre attention vers Rome, la Ville éternelle, qui se distingue par sa riche histoire et par sa culture. Notre admiration ne va pas uniquement vers les témoins de l'Antiquité. Dans cette ville, d'une certaine manière, la foi elle-même et la prière de nombreux siècles sont devenues pierres et formes. Cet environnement nous accueille et nous inspire pour prendre comme modèles les innombrables saints qui ont vécu ici et, grâce à eux, nous pouvons avancer dans notre vie de foi.

Dans cette ville de Rome, enfin, dans laquelle se trouve le centre de l'Eglise universelle, nous rencontrons des chrétiens qui viennent du monde entier. L'Eglise catholique est internationale. Mais dans sa multiplicité, elle est toutefois une unique Eglise, qui s'exprime dans la même confession de foi et elle est unie également très concrètement dans son lien à Pierre et à son Successeur, le Pape. L'Eglise réunit des hommes et des femmes de cultures très différentes; tous forment une communauté dans laquelle on vit et on croit ensemble et, dans les choses essentielles de la vie, on se comprend mutuellement. Il s'agit d'une expérience très importante que l'Eglise veut ici vous donner, afin que vous la fassiez vôtre et que vous la communiquiez aux autres - à savoir l'expérience que dans la foi en Jésus Christ et dans son amour pour les hommes, même des mondes aussi différents peuvent ne former qu'un, en créant de cette manière des ponts de paix et de solidarité entre les peuples.

Dans l'espoir que votre séjour à Rome soit spirituellement et humainement édifiant, je vous assure de ma prière et je vous confie à l'intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et de vos patrons les saints Martin et Sébastien, ainsi qu'au saint protecteur de votre patrie, le frère Nicolas de Flüe. Je vous donne de tout cœur, ainsi qu'à vos familles, à vos amis et à tous ceux qui sont venus à Rome à l'occasion de la cérémonie d'assermentation, ma Bénédiction apostolique.

 

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

   



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana