Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE D'ÉCOSSE
EN VISITE « AD LIMINA APOSTOLORUM »

Vendredi 5 février 2010

 

Chers frères dans l'épiscopat,

Je vous souhaite à tous une cordiale bienvenue, à l'occasion de votre visite ad limina à Rome. Je vous remercie pour les paroles courtoises que le cardinal Keith Patrick O'Brien m'a adressées en votre nom, et je vous assure de mes prières constantes pour vous, ainsi que pour les fidèles confiés à vos soins. Votre présence ici exprime une réalité qui est au centre de tout diocèse catholique – sa relation de communio avec le Siège de Pierre, et donc avec l'Eglise universelle. Les initiatives pastorales qui prennent dûment en compte cette dimension essentielle apportent un renouveau authentique: lorsque les liens de communion avec l'Eglise universelle, et en particulier avec Rome, sont acceptés joyeusement et vécus pleinement, la foi des personnes peut mûrir librement et produire une récolte de bonnes œuvres.

Par une heureuse coïncidence, l'Année sacerdotale que toute l'Eglise célèbre actuellement, marque le 400e anniversaire de l'ordination sacerdotale du grand martyr écossais saint John Ogilvie. Vénéré à juste titre comme serviteur fidèle de l'Evangile, il se distingua de façon véritablement remarquable par son dévouement à un ministère pastoral difficile et dangereux, jusqu'à sacrifier sa vie. Proposez-le comme exemple pour vos prêtres aujourd'hui. Je suis heureux d'apprendre que vous placez l'accent sur la formation constante de votre clergé, en particulier à travers l'initiative « Prêtres pour l'Ecosse ». Le témoignage de prêtres qui sont véritablement engagés dans la prière et heureux dans leur ministère apporte des fruits non seulement dans la vie spirituelle des fidèles, mais également parmi les nouvelles vocations. Toutefois, souvenez-vous que vos initiatives louables en vue de promouvoir les vocations doivent être accompagnées par une catéchèse permanente parmi les fidèles sur la véritable signification du sacerdoce. Soulignez le rôle indispensable du prêtre dans la vie de l'Eglise, par dessus tout en offrant l'Eucharistie à travers laquelle l'Eglise elle-même reçoit la vie. Encouragez ceux qui ont la charge de la formation des séminaristes à faire tout leur possible pour préparer une nouvelle génération de prêtres engagés et zélés, bien préparés sur le plan humain, académique et spirituel pour la tâche du ministère au XXIe siècle.

L'appréciation correcte du rôle du prêtre va de pair avec la compréhension correcte de la vocation spécifique des laïcs. Parfois, la tendance à confondre l'apostolat des laïcs et le ministère des laïcs a conduit à une conception repliée sur elle-même de leur rôle ecclésial. Pourtant, la vision du Concile Vatican II est que partout où les fidèles laïcs vivent leur vocation baptismale – dans leur famille, chez eux, sur leur lieu de travail –, ils participent activement à la mission de l'Eglise de sanctifier le monde. Une attention renouvelée à l'apostolat des laïcs contribuera à clarifier les rôles du clergé et des laïcs et à apporter ainsi un élan vigoureux au devoir de l'évangélisation de la société.

Ce devoir exige une disponibilité à affronter de façon résolue les défis soulevés par la vague croissante de sécularisme dans votre pays. Le soutien à l'euthanasie porte atteinte au cœur même de la conception chrétienne de la dignité de la vie humaine. Les récents développements dans l'éthique médicale ainsi que certaines pratiques promues dans le domaine de l'embryologie suscitent de nombreuses préoccupations. Si l'enseignement de l'Eglise est compromis, même légèrement, dans un domaine, il devient alors difficile de défendre la plénitude de la doctrine catholique de façon intégrale. Les pasteurs de l'Eglise doivent donc constamment appeler les croyants à une fidélité totale au Magistère de l'Eglise, tout en promouvant et en défendant, dans le même temps, le droit de l'Eglise à vivre librement dans la société en accord avec ses convictions.

L'Eglise offre au monde une vision positive et stimulante de la vie humaine, de la beauté du mariage et de la joie d'être parents. Celle-ci est enracinée dans l'amour de Dieu pour nous tous qui est infini, transforme et ennoblit, et qui ouvre nos yeux afin de reconnaître et d'aimer son image dans notre prochain (cf. Deus caritas est, nn. 10-11 et passim). Assurez-vous de présenter cet enseignement de façon à ce qu'il soit reconnu pour le message d'amour qu'il est. Trop souvent, la doctrine de l'Eglise est perçue comme une série d'interdictions et de positions rétrogrades, alors que la réalité, comme nous le savons, est qu'elle est créative, qu'elle donne la vie et qu'elle vise à la réalisation la plus complète possible du grand potentiel de bien et de bonheur que Dieu a donné à chacun de nous.

L'Eglise dans votre pays, comme dans de nombreux pays en Europe du Nord, a souffert de la tragédie des divisions. Il est triste de rappeler la grande rupture avec le passé catholique de l'Ecosse, qui a eu lieu il y a quatre cent cinquante ans. Je rends grâce à Dieu pour les progrès qui ont été accomplis en vue de guérir les blessures héritées de cette période, en particulier le sectarisme, qui a continué de réapparaître récemment encore. A travers votre participation à l'Action of Churches Together in Scotland, veillez à ce que l'œuvre de reconstruction de l'unité parmi les fidèles du Christ soit menée avec constance et engagement. Tout en résistant à toute pression en vue d'affaiblir le message chrétien, fixez-vous comme objectif l'unité pleine et visible, car rien de moins ne peut répondre à la volonté du Christ.

Vous pouvez être fiers de la contribution apportée par les écoles catholiques d'Ecosse en vue de surmonter le sectarisme et d'édifier de bonnes relations entre les communautés. Les écoles religieuses représentent une force puissante pour la cohésion sociale et lorsque l'occasion se présente, vous faites bien de souligner ce point. Tandis que vous encouragez les enseignants catholiques dans leur travail, apportez une attention particulière à la qualité et à la profondeur de l'éducation religieuse, afin de préparer des laïcs s'exprimant clairement et étant bien informés, capables et désireux de remplir leur mission « à travers la gérance des choses temporelles qu'ils ordonnent selon Dieu » (Christifideles laici, n. 15). Une forte présence catholique dans les médias, dans la politique locale et nationale, dans le pouvoir judiciaire, dans les professions libérales et dans les universités ne peut que servir à enrichir la vie nationale de l'Ecosse, car les personnes de foi apportent leur témoignage de vérité, en particulier lorsque cette vérité est remise en question.

Cette année, j'aurai la joie d'être présent auprès de vous et auprès des catholiques d'Ecosse sur votre terre natale. En préparant la visite apostolique, encouragez votre peuple à prier afin que celle-ci soit un temps de grâce pour toute la communauté catholique. Profitez de cette opportunité pour renforcer leur foi et raviver leur engagement à apporter le témoignage de l'Evangile. Comme les moines de Iona qui diffusèrent le message chrétien à travers l'Ecosse, faites qu'ils deviennent des phares de foi et de sainteté pour le peuple écossais aujourd'hui.

Avec ces réflexions, je confie vos effort apostoliques à l'intercession de Notre-Dame, de saint André, de sainte Marguerite et de tous les saints d'Ecosse. A vous tous, à votre clergé, aux religieux et aux fidèles laïcs, je donne de tout cœur ma Bénédiction apostolique en signe de paix et de joie dans le Seigneur Jésus Christ.

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

    



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana