Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE SCANDINAVE
EN VISITE « AD LIMINA APOSTOLORUM »

Jeudi 25 mars 2010

 

Chers frères dans l'épiscopat,

Je vous souhaite la bienvenue à Rome, à l'occasion de votre visite ad limina Apostolorum, et je remercie Mgr Arborelius pour les paroles qu'il m'a adressées en votre nom. Vous exercez votre charge pastorale auprès des fidèles catholiques de l'extrême nord de l'Europe et vous êtes venus ici pour exprimer et renouveler les liens de communion entre le peuple de Dieu sur ces terres et le Successeur de Pierre au cœur de l'Eglise universelle. Votre troupeau est petit en nombre et dispersé dans une région très vaste. Beaucoup doivent parcourir de grandes distances pour trouver une communauté catholique au sein de laquelle ils peuvent pratiquer leur culte. Il est très important pour eux de réaliser que chaque fois qu'ils se réunissent autour de l'autel pour le sacrifice eucharistique, ils prennent part à un acte de l'Eglise universelle en communion avec tous leurs frères catholiques dans le monde. C'est cette communion qui est à la fois exercée et approfondie à travers les visites quinquennales des évêques au Siège apostolique.

Je suis heureux d'apprendre qu'un Congrès sur la famille est en programme à Jönköping au mois de mai cette année. L'un des messages les plus importants que les populations des pays nordiques doivent recevoir de vous est le rappel du caractère central de la famille pour la vie d'une société saine. Malheureusement, ces dernières années, on a assisté à l'affaiblissement de l'implication dans l'institution du mariage et de la conception chrétienne de la sexualité humaine, qui ont été pendant si longtemps à la base des relations personnelles et sociales dans la société européenne.

Les enfants ont le droit d'être conçus et portés dans le sein, d'être mis au monde et de grandir dans le cadre du mariage: c'est à travers la relation sûre et reconnue de leurs parents qu'ils peuvent découvrir leur identité et atteindre leur plein développement humain (cf. Donum vitae, 22 février 1987).

Dans les sociétés ayant une noble tradition de défense des droits de tous leurs membres, on pourrait s'attendre qu'à ce droit fondamental des enfants soit donnée la priorité sur tout prétendu droit des adultes à leur imposer des modèles alternatifs de vie de famille, et certainement sur tout prétendu droit à l'avortement. Etant donné que la famille est « la première et irremplaçable éducatrice à la paix » (Message pour la Journée mondiale de la paix 2008; cf. ORLF n. 50 du 11 décembre 2007), la promotrice la plus fiable de cohésion sociale et la meilleure école des vertus de bons citoyens, il est de l'intérêt de tous et en particulier des gouvernements, de défendre et de promouvoir une vie de famille stable.

Si la population catholique sur vos territoires ne constitue qu'un faible pourcentage de la population totale, elle est toutefois en augmentation, et dans le même temps, un nombre important d'autres personnes écoutent avec respect et attention ce que l'Eglise a à dire. Dans les pays nordiques, la religion possède un rôle important dans la formation de l'opinion publique et influence les décisions sur des questions relatives au bien commun. Je vous exhorte donc à continuer de transmettre aux populations dans vos pays respectifs l'enseignement de l'Eglise sur les questions sociales et éthiques, comme vous le faites à travers des initiatives comme votre lettre pastorale de 2005 « L'amour de la vie » et le prochain Congrès sur la famille. L'ouverture de l'Institut Newman à Uppsala représente un développement très important à cet égard, garantissant que l'enseignement catholique occupe la place qui lui revient dans le monde académique scandinave, et aidant également les nouvelles générations à développer une compréhension mûre et informée de leur foi.

Au sein de votre troupeau, le soin pastoral des familles et des jeunes doit être poursuivi avec vigueur, et avec une attention particulière pour les nombreuses personnes qui ont connu des difficultés à la suite de la récente crise financière. Il convient de faire preuve d'une sensibilité appropriée à l'égard des nombreux couples mariés dont l'un des conjoints uniquement est catholique. La part de la population catholique des pays nordiques constituée par les immigrants possède des besoins spécifiques, et il est important que votre activité pastorale à l'égard des familles s'adresse également à eux, en vue de faciliter leur intégration dans la société. Vos pays ont été particulièrement généreux à l'égard des réfugiés provenant du Moyen Orient, dont un grand nombre sont des chrétiens provenant des Eglises orientales. Pour votre part, en accueillant l'« étranger qui réside avec vous » (Lv 19, 34), assurez-vous d'aider les nouveaux membres de votre communauté à approfondir leurs connaissances et leur compréhension de la foi à travers des programmes de catéchèse appropriés. Dans le processus d'intégration au sein de leur pays d'accueil, ils devraient être encouragés à ne pas s'éloigner des éléments les plus précieux de leur culture, en particulier de leur foi.

En cette Année sacerdotale, je vous demande d'accorder une priorité particulière à l'encouragement et au soutien de vos prêtres, qui doivent souvent exercer leur ministère isolés les uns des autres et dans des circonstances difficiles, afin d'apporter les sacrements au peuple de Dieu. Comme vous le savez, j'ai proposé la figure de saint Jean Marie Vianney à tous les prêtres du monde comme source d'inspiration et d'intercession en cette année consacrée à explorer plus profondément la signification et le rôle indispensable du sacerdoce dans la vie de l'Eglise. Il s'est dépensé de façon inlassable afin d'être un instrument de la grâce purificatrice et sanctifiante de Dieu pour les personnes qu'il servait, et tous les prêtres sont appelés à en faire de même: il est de votre responsabilité, en tant que leurs évêques, de vous assurer qu'ils soient bien préparés pour cette sainte tâche. Assurez-vous également que les fidèles laïcs apprécient ce que leurs prêtres font pour eux, et qu'ils leur offrent l'encouragement et le soutien spirituel et moral dont ils ont besoin.

Je désire rendre hommage à l'immense contribution que les religieux et les religieuses ont apportée à la vie de l'Eglise dans vos pays pendant de nombreuses années. Les pays nordiques sont également bénis par la présence d'un nombre important de nouveaux mouvements ecclésiaux, qui apportent un dynamisme renouvelé à la mission de l'Eglise. Dans le cadre de cette riche variété de charismes, il existe de nombreuses façons dont les jeunes peuvent être attirés en vue de consacrer leur vie au service de l'Eglise à travers la vocation sacerdotale ou religieuse. Tandis que vous assumez votre responsabilité en vue de promouvoir ces vocations (cf. Christus Dominus, 15), assurez-vous de vous adresser aux populations d'origine, mais aussi aux immigrants. Du cœur de toute communauté catholique saine, le Seigneur appelle toujours les hommes et les femmes à le servir de cette façon. Le fait qu'un nombre toujours plus important d'entre vous, évêques des pays nordiques, provenez des pays dans lesquels vous servez, représente un signe clair que l'Esprit Saint est à l'œuvre parmi les communautés catholiques dans ces pays. Je prie afin que cette inspiration continue de porter des fruits parmi vous et parmi ceux auxquels vous avez consacré votre vie.

Avec une grande confiance dans le pouvoir vivifiant de l'Evangile, consacrez vos énergies à promouvoir une nouvelle évangélisation parmi les populations de vos territoires. Une partie intégrante de cette tâche est l'attention constante à l'activité œcuménique, et je suis heureux de constater les nombreuses occasions où les chrétiens des pays nordiques se réunissent pour apporter un témoignage uni au monde.

Avec ces sentiments, je vous confie tous, ainsi que vos populations, à l'intercession des saints nordiques, en particulier sainte Brigitte, co-patronne de l'Europe, et je vous donne avec joie ma Bénédiction apostolique en signe de force et de paix dans le Seigneur.

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

    



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana