Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À UNE DÉLÉGATION DE L'EX-RÉPUBLIQUE YOUGOSLAVE
DE MACÉDOINE,
À L'OCCASION DES CÉLÉBRATIONS
EN L'HONNEUR DES SAINTS CYRILLE ET MÉTHODE*

Samedi 22 mai 2010 

 

Monsieur le président du parlement,
Messieurs les membres du gouvernements et éminentes autorités,
vénérés frères de l'Eglise orthodoxe
et de l'Eglise catholique!

Je suis heureux de vous accueillir et d'exprimer au Seigneur, dispensateur de toute grâce, la joie et la reconnaissance pour ce moment qui nous voit unis pour l'invoquer à travers l'intercession des saints Cyrille et Méthode, patrons célestes de votre peuple et de toute l'Europe, lors du pèlerinage annuel que vous accomplissez à Rome pour vénérer les reliques de saint Cyrille.

Mon bien-aimé prédécesseur, le vénérable Jean-Paul II, dans l'encyclique Slavorum Apostoli, voulut rappeler à tous que, grâce à l'enseignement et aux fruits du Concile Vatican II, nous pouvons aujourd'hui regarder de manière nouvelle l'œuvre des deux saints frères de Salonique « dont nous séparent désormais onze siècles, et déchiffrer aussi, à travers leur vie et leur activité apostolique, les leçons que la sagesse de la Providence divine y inscrivit, afin qu'elles se révèlent dans une nouvelle plénitude à notre époque et portent de nouveaux fruits » (n. 3). En leur temps, les fruits de l'évangélisation de Cyrille et Méthode furent véritablement abondants. Ils connurent des souffrances, des privations, l'hostilité, mais ils supportèrent tout avec une foi inébranlable et une invincible espérance en Dieu. Ce fut avec cette force qu'ils se dévouèrent pour les peuples qui leur avaient été confiés, en se faisant les gardiens des textes de l'Ecriture, indispensables à la célébration de la sainte Liturgie, traduits par eux en langue paléoslave, écrits dans un nouvel alphabet et par la suite approuvés par l'autorité de l'Eglise. Dans les épreuves et dans les joies, ils se sentirent toujours accompagnés par Dieu et firent quotidiennement l'expérience de son amour et de celui de leurs frères. Nous aussi nous comprenons toujours davantage que lorsque nous nous sentons aimés par le Seigneur et que nous savons répondre à cet amour, nous sommes enveloppés et guidés par sa grâce dans chacune de nos activités et chacune de nos actions. Selon l'effusion des multiples dons de l'Esprit Saint, plus nous savons aimer et nous nous donnons aux autres, et plus l'Esprit peut venir en aide à notre faiblesse, en nous indiquant des voies nouvelles pour notre action.

Selon la tradition, Méthode demeura jusqu'au bout fidèle aux paroles que frère Cyrille lui avait dites avant de mourir: « Mon frère, nous avons partagé le même sort, conduisant la charrue dans le même sillon; à présent, je tombe dans le champ au terme de ma journée. Toi... n'abandonne pas la tâche d'enseignement... » (ibid., n. 6). Chers frères et sœurs, conduisons ensemble la charrue et continuons à travailler dans le même sillon que Dieu, dans sa providence, a indiqué aux saints Cyrille et Méthode. Que le Seigneur bénisse votre travail au service du bien commun et de toute votre nation, et répande avec abondance sur celle-ci les dons de son Esprit d'unité et de paix.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.22 p.10.

 

© Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana