Index   Back Top Print

[ EN  - FR  - IT  - PT ]

SALUT DU PAPE BENOÎT XVI
AU PERSONNEL DES VILLAS PONTIFICALES
DE CASTEL GANDOLFO

Palais pontifical de Castel Gandolfo
Mercredi 29 septembre 2010

 

Chers frères et sœurs!

Avant de prendre congé de Castel Gandolfo, en conclusion de mon séjour d’été, je suis heureux de vous accueillir pour cette visite de congé, qui m’offre l’opportunité d’exprimer à chacun de vous ma profonde reconnaissance pour le travail que vous accomplissez et de vous féliciter de façon particulière pour l’esprit qui inspire votre service.

Je remercie Monsieur le directeur, Saverio Petrillo, pour les aimables paroles qu’il m’a adressées et pour les sentiments qu’il m’a exprimés au nom de tous. Je suis heureux de renouveler, en cette occasion, l’expression de ma satisfaction pour la compétence et la précision que vous, cher directeur, ainsi que tout le personnel, consacrez au soin du Palais et des Villas pontificales. Que le Seigneur récompense chacun d’abondants dons célestes et vous protège, ainsi que vos familles. Merci à tous car, cet été également, vous m’avez accompagné par la prière et par votre travail constant. Vous avez toujours été proches de moi et je vous en suis reconnaissant.

Chers amis, continuez d’offrir le témoignage quotidien de votre foi, en vous plaçant en particulier à l’écoute docile de la Parole de Dieu. Aujourd’hui, dans la liturgie, nous célébrons trois Messagers excellents de cette Parole qui illumine, oriente, défend, réconforte, secourt: les saints archanges Michel, Gabriel et Raphaël, envoyés par Dieu, avec des missions spécifiques, à des moments particuliers de l’histoire du salut. Chaque chrétien est appelé à accueillir et à vivre chaque jour, avec simplicité et joie, la Parole de Vérité que le Seigneur nous a communiquée. Au cours des siècles, l’Eglise a connu des figures splendides de fidèles disciples du Christ qui se sont nourris assidûment et avec amour de l’Ecriture Sainte, plaçant en elle une profonde confiance. Demain, nous rappellerons saint Jérôme, un Père de l’Eglise qui a placé la Bible au cœur de sa vie: il l’a traduite en latin, l’a commentée dans ses œuvres. Cet éminent docteur de l’Eglise avertissait qu’«ignorer les Ecritures, c’est ignorer le Christ» (Commentaire à Isaïe, prol.). C’est pourquoi, il est fondamental que chaque chrétien vive en contact et en dialogue personnel avec la Parole de Dieu, qui nous a été donnée dans l’Ecriture Sainte, en la lisant non pas comme une parole du passé, mais comme une parole vivante, qui s’adresse à nous et nous interpelle.

Très chers amis, je vous assure de mon souvenir constant dans la prière, afin que chacun puisse connaître et assimiler toujours plus profondément la Parole de Dieu, encouragement et source de la vie chrétienne pour toutes les situations et pour chaque personne. La Sainte Vierge est le modèle de cette écoute obéissante: apprenez d’Elle! Que le Seigneur vous accorde des jours heureux et saints; que l’Esprit enrichisse de ses dons vos familles.

Et à présent, en signe de mon amitié, je donne de tout cœur à chacun de vous ici présents et aux personnes qui vous sont chères une Bénédiction apostolique particulière.

 

 Copyright 2010 - Libreria Editrice Vaticana

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana