Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

PAROLES DU PAPE BENOÎT XVI
AU DÉBUT DE LA MESSE
EN CONCLUSION DE LA RENCONTRE
AVEC LE "RATZINGER SCHÜLERKREIS"

Castel Gandolfo
Dimanche 28 août 201
1

 

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui, nous répondons à la première lecture, tirée du prophète Jérémie, avec le Psaume 62: mon âme a soif de toi; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.

En ce temps d’absence de Dieu, quand la terre des âmes est aride et les personnes ne savent pas encore d’où provient l’eau vive, nous demandons au Seigneur qu’Il se montre. Nous voulons lui demander de montrer à ceux qui cherchent l’eau vive ailleurs, que cette eau, c’est Lui-même, et qu’Il ne permet pas que la vie des hommes, leur soif de ce qui est grand, de plénitude, se noie et s’étouffe dans ce qui est transitoire.

Nous voulons Lui demander, en particulier pour les jeunes, que la soif de Lui devienne vivante en eux et qu’ils reconnaissent où se trouve la réponse.

Et nous, qui avons pu Le connaître dès notre jeunesse, nous pouvons demander pardon, car nous portons trop peu la lumière de son visage aux hommes, car nous manifestons trop peu la certitude qu’«Il est, Il est présent, et Il est la grande réalité, pleine, que nous attendons tous». Nous voulons Lui demander qu’Il nous pardonne, qu’Il nous renouvelle avec l’eau vive de son Esprit et qu’Il nous donne de célébrer dignement les saints Mystères.

 

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana