Index   Back Top Print


DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
À LA DÉLÉGATION ŒCUMÉNIQUE DE FINLANDE,
À L'OCCASION DE LA FÊTE DE SAINT HENRI

Samedi 15 janvier 2011

Excellences!
Chers amis de Finlande!

C'est avec une grande joie que je vous souhaite la bienvenue à l'occasion de votre pèlerinage œcuménique annuel à Rome pour célébrer la fête de saint Henri, patron de votre terre bien-aimée. Chaque année, à cette période, votre pèlerinage traditionnel témoigne des relations sincères, amicales et de collaboration qui ont été instaurées entre luthériens et catholiques ainsi que, plus généralement, entre tous les chrétiens dans votre pays.

Bien que nous n'ayons pas encore atteint l'objectif du mouvement œcuménique, à savoir la pleine unité de foi, dans le dialogue ont mûri un grand nombre d'éléments d'accord et de rapprochement, qui nous renforcent dans notre souhait général d'accomplir la volonté de notre Seigneur Jésus Christ «pour que tous soient un» (Jn 17, 21). Un résultat récemment obtenu et digne d'attention a été le rapport de conclusion sur le thème de la justification dans la vie de l'Eglise. Ce rapport a été rédigé par le groupe de dialogue catholique-luthérien nordique en Finlande et en Suède, dont les membres ont pu se rencontrer l'année dernière. Dans la théologie et dans la foi tout est lié et par conséquent une compréhension commune plus profonde de la justification nous aidera aussi à mieux comprendre ensemble la nature de l'Eglise et, comme vous l'avez évoqué, le ministère épiscopal. De cette manière, cela aidera à trouver l'unité de l'Eglise sous une forme concrète et être ainsi plus en mesure également, comme vous l'avez noté, d'exposer la foi aux hommes d'aujourd'hui qui s'interrogent et à la rendre compréhensible afin qu'ils voient qu'Il est la réponse, que le Christ est notre rédempteur à tous. De cette manière, notre espérance aussi reste vivante afin que, sous la conduite de l'Esprit Saint, un grand nombre de personnes engagées dans le domaine œcuménique, compétentes et pleines de sollicitude, apportent leur contribution à la réalisation de cette grande tâche œcuménique et qu’elles puissent avancer, toujours guidées par l'Esprit Saint.

Ceci dit, il est sous-entendu que l'efficacité de nos efforts ne peut pas venir uniquement de l'étude et du débat, mais dépend surtout de notre prière constante, de notre vie conforme à la volonté de Dieu, parce que l’œcuménisme n'est pas notre œuvre, mais bien le fruit de l'action de Dieu.

Dans le même temps, nous sommes tous conscients du fait que, ces dernières années, le chemin œcuménique est devenu, sous certains aspects, plus difficile, assurément plus exigeant. Des questions relatives à la méthode œcuménique et aux conquêtes de ces dernières années, ainsi que sur l'incertitude de l'avenir, sur les problèmes de notre temps avec la foi en général, restent à approfondir. De ce point de vue, votre pèlerinage annuel à Rome pour la fête de saint Henri demeure un événement important, un signe et un encouragement pour nos efforts œcuméniques, pour la certitude que nous devons cheminer ensemble et que le Christ est le chemin pour l'humanité. Votre pèlerinage nous aide à regarder derrière nous avec joie pour mesurer ce qui a été accompli jusqu'ici et à nous tourner vers l'avenir dans le désir d’assumer un engagement plein de responsabilité et de foi. A l'occasion de votre visite, nous avons tous l’assurance que l'Esprit Saint, qui éveille, accompagne et jusqu'à aujourd'hui a rendu fécond le mouvement œcuménique, continuera encore de le faire à l'avenir.

J'espère fermement que votre visite à Rome renforcera la future collaboration entre luthériens et catholiques, et même entre tous les chrétiens en Finlande. En vue de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, prions afin que l'esprit de vérité nous conduise à un amour et à une fraternité encore plus grands. Que Dieu vous donne d’abondantes bénédictions en cette nouvelle année qui vient de débuter.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana