Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE D'INDONÉSIE
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

Salle du Consistoire
Vendredi 7 octobre 2011

 

Chers frères évêques,

Je suis heureux de vous souhaiter une bienvenue affectueuse et fraternelle à l’occasion de votre visite ad limina Apostolorum, une opportunité privilégiée pour rendre grâce à Dieu pour le don de communion qui existe dans l’unique Eglise du Christ, et un temps d’approfondissement de nos liens d’unité dans la foi apostolique. Je désire remercier Mgr Situmorang pour ses paroles cordiales, prononcées en votre nom et au nom de ceux qui sont confiés à votre sollicitude pastorale. J’adresse mes salutations cordiales également aux prêtres, aux religieux, aux religieuses et aux laïcs confiés à vos soins pastoraux. Je vous prie de les assurer de mes prières pour leur sanctification et pour leur bien-être.

Le message du Christ de salut, de pardon et d’amour est prêché depuis des siècles dans votre pays. En effet, l’impulsion missionnaire reste essentielle pour la vie de l’Eglise et trouve son expression non seulement dans la prédication de l’Evangile, mais également dans le témoignage de la charité chrétienne (cf. Ad gentes, n. 2). A cet égard, j’apprécie les efforts intenses accomplis par de nombreuses personnes et par des organismes au nom de l’Eglise pour apporter la tendre compassion de Dieu aux nombreux membres de la société indonésienne.

Telle est la caractéristique de chaque mouvement, action et expression de l’Eglise, dans tous ses efforts sacramentels, caritatifs, éducatifs et sociaux, de manière à ce qu’en toute chose ses membres puissent chercher à faire connaître le Dieu Un et Trine et à le faire aimer à travers Jésus Christ. Cela ne contribuera pas seulement à la vitalité spirituelle de l’Eglise, alors qu’elle grandit dans la confiance à travers un témoignage humble mais courageux, mais renforcera également la société indonésienne en promouvant les valeurs chères à vos citoyens: tolérance, unité et justice pour tous. La constitution indonésienne garantit de manière opportune le droit humain fondamental à la liberté de pratiquer sa propre religion. La liberté de vivre et de prêcher l’Evangile ne doit jamais être tenue pour acquise et doit toujours être justement et patiemment soutenue. De même, la liberté de religion n’est pas seulement le droit à être libres d’obligations extérieures. Elle est également un droit à être catholiques de manière authentique et complète, à pratiquer la foi, à édifier l’Eglise et à contribuer au bien commun, en proclamant l’Evangile comme Bonne nouvelle pour tous et en invitant chacun à l’intimité avec le Dieu de la miséricorde et de la compassion rendu manifeste en Jésus Christ.

Une partie significative de l’œuvre caritative et éducative dans vos diocèses est menée sous la direction de religieux et de religieuses. Leur consécration au Christ et leurs vies de prière profonde et de sacrifice authentique continuent à enrichir l’Eglise et à rendre la présence de Dieu visible et active dans votre nation. Je désire exprimer ma reconnaissance aux nombreux prêtres, religieux et religieuses qui rendent gloire au Seigneur à travers d’innombrables bonnes œuvres qui sont bénéfiques à leurs frères et à leurs sœurs indonésiens.

Leurs efforts sont une expression indispensable de l’engagement de l’Eglise au service de l’humanité et en particulier pour les plus démunis. C’est pour cette raison que je vous demande, chers frères évêques, de continuer à garantir que la formation et l’éducation que les séminaristes, les religieux et les religieuses reçoivent soient toujours adaptées à la mission qui leur est confiée. Face à la complexité croissante de notre monde et à la transformation rapide de la société indonésienne, la nécessité de religieux et de religieuses bien préparés est plus que jamais urgente. En accord avec leurs supérieurs locaux, assurez-vous du fait qu’ils aient reçu le nécessaire pour conduire des existences pleines de sagesse et de connaissances spirituelles, et pour porter du fruit dans chaque bonne œuvre (cf. Col 1, 9- 10).

Je ne peux que vous encourager dans vos efforts constants pour promouvoir et soutenir le dialogue interreligieux dans votre nation. Votre pays, si riche dans sa diversité culturelle et doté d’un vaste population, est la patrie de très nombreux fidèles de diverses traditions religieuses. Le peuple indonésien est donc bien préparé pour contribuer de manière importante au désir de paix et de compréhension entre les peuples du monde. Votre participation à cette grande entreprise est décisive et je vous exhorte donc, chers frères, à faire en sorte que ceux qui sont confiés à vos soins pastoraux sachent que, en tant que chrétiens, ils doivent être des agents de paix, de persévérance et de charité. L’Eglise est appelée à suivre son Divin Maître qui récapitule toutes choses en Lui et à témoigner de cette paix que Lui seul peut donner. Tel est le fruit précieux de la charité en Celui qui, souffrant injustement, nous a donné sa vie et nous a enseigné à répondre dans toutes les situations par le pardon, la miséricorde et l’amour dans la charité. Les croyants en Christ, enracinés dans la vérité, devraient s’engager dans le dialogue avec les autres religions, en respectant les différences réciproques. Les efforts communs pour l’édification de la société auront une grande valeur s’ils renforcent les amitiés et surmontent les équivoques ou certaines formes de méfiance. Je suis certain que vous aussi, ainsi que les prêtres, les religieux et les laïcs de vos diocèses, continuerez à rendre témoignage de l’image et de la ressemblance de Dieu en chaque homme, femme et enfant, indépendamment de leur foi, en encourageant chacun à être ouvert au dialogue dans le service de la paix et de l’harmonie. En faisant tout votre possible pour garantir que les droits des minorités dans votre pays soient respectés, promouvez la cause de la tolérance et de l’harmonie réciproques dans votre pays et ailleurs.

Chers frères évêques, avec ces réflexions, je vous renouvelle mes sentiments d’affection et d’estime. Votre pays est composé de milliers d’îles; de même, l’Eglise qui est en Indonésie est composée de milliers de communautés chrétiennes, des «îles de présence du Christ». Soyez toujours unis dans la foi, dans l’espérance et dans la charité entre vous et avec le Successeur de Pierre. Je vous confie tous à l’intercession de Marie, Mère de l’Eglise. En vous assurant de mes prières pour vous et pour ceux qui sont confiés à votre sollicitude pastorale, je suis heureux de vous donner ma Bénédiction apostolique, en gage de grâce et de paix dans le Seigneur.

 

© Copyright 2011 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana