Index   Back Top Print

[ EN  - FR  - IT  - PT ]

SALUT AUX EMPLOYÉS DES VILLAS PONTIFICALES 

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Palais Apostolique de Castel Gandolfo
Vendredi 28 septembre 2012

 

Chers frères et sœurs,

Tout passe en ce monde ! Chaque chose qui commence, même la plus positive et la plus belle, porte en elle-même, inévitablement, sa propre conclusion. Il en est ainsi également pour la période sereine et tranquille que j’ai passée ici avec vous, dans le beau cadre de Castel Gandolfo, où, encore une fois, j’ai pu respirer un climat familial et de vive cordialité. Notre rencontre, qui est désormais devenue une agréable coutume, me donne l’occasion de tous vous remercier pour le service généreux que vous accomplissez dans cette résidence pontificale. Mes salutations particulières et affectueuses vont tout d’abord à M. Saverio Petrillo, directeur général des Villas pontificales, accompagnées de la gratitude pour les paroles courtoises qu’il m’a adressées également au nom de vous tous ici présents. J’adresse aussi mes très chères salutations à tous les employés et à leurs familles. Que le Seigneur, riche de bonté, vous bénisse et vous conserve dans son amour !

Le mois de septembre, qui est désormais derrière nous, est toujours le moment d’un nouveau départ très positif, après les vacances d’été : pour vos enfants et vos adolescents, l’école a repris ; pour vous tous, le travail plus intense et plus assidu a recommencé. Dans l’Église aussi, pour de nombreuses communautés chrétiennes à travers le monde, ce que Dieu le Père nous donne est le temps d’une nouvelle année pastorale qui commence. Nous constatons également la proximité de plusieurs événements significatifs : je pense à mon imminente visite à Lorette, à travers laquelle je souhaite rappeler le 50e anniversaire du pèlerinage du bienheureux Jean XXIII, qu’il accomplit à ce sanctuaire marial pour confier à Marie le Concile œcuménique Vatican II; je pense au synode des évêques, qui réfléchira sur la nouvelle évangélisation dans l’Église et dans le monde d’aujourd’hui; et enfin — à 50 ans du début du Concile — à l’ouverture de l’Année de la foi, que j’ai proclamée pour aider chaque homme à ouvrir son cœur et sa vie au Seigneur Jésus et à la Parole de salut.

Je confie donc à votre prière, chers amis, ces importants moments ecclésiaux que nous sommes appelés à vivre. Puisse le Seigneur nous assister, pour que ceux-ci aident chacun de nous à grandir dans la foi, à redécouvrir Jésus comme la perle précieuse et le trésor véritable de notre vie. Que la Vierge Marie, Mère de l’Église et notre Mère, que nous invoquerons avec confiance au mois d’octobre prochain avec la récitation quotidienne du saint Rosaire, vous protège toujours et vous soutienne pour réaliser toutes les intentions de bien que vous portez dans le cœur.

Que vous accompagne aussi ma Bénédiction, que je donne avec affection à chacun de vous, à vos familles et à toutes les personnes qui vous sont chères, en particulier celles qui sont malades et qui souffrent.

Au revoir !

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana