Index   Back Top Print

[ FR ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Samedi 6 avril 2013

 

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 15 du 11 avril 2013)

Le courage de témoigner de notre foi

Lors de la Messe du 6 avril, François a centré son homélie sur le courage de témoigner de notre foi. « Pour trouver les martyrs il n’est pas nécessaire d’aller aux catacombes ou au Colisée : les martyrs sont vivants aujourd’hui dans de nombreux pays. Les chrétiens sont persécutés pour leur foi. Dans certains pays, ils ne peuvent pas porter de croix : ils sont punis s’ils le font. Aujourd’hui au xxie siècle, notre Église est une Église de martyrs ». Il a proposé une réflexion sur la foi : « Une grâce » et « un don du Seigneur » que l’on ne doit pas taire — et qui s’étend ainsi « à tous les peuples » parce que « nous ne sommes pas attachés à une fantaisie » mais « à une réalité que nous avons vue et entendue ». Le Pontife a fait référence au passage des Actes de apôtres (4, 13-21) : face à l’ordre des grands prêtres et des pharisiens de ne pas parler de Jésus, Pierre et Jean, « sont demeurés fermes dans leur foi », disant : « Nous ne pouvons pas taire ce que nous avons vu et entendu ». Leur témoignage, a t-il ajouté, « me fait penser à notre foi. Et comment se porte-t-elle notre foi ? Est-elle forte ? Ou est-elle parfois un peu à l’eau de rose, une foi comme-ci comme-ça ? Quand surviennent des difficultés, sommes-nous courageux comme Pierre ou un peu tièdes ? ». Pierre nous enseigne que la foi ne se négocie pas. Dans l’histoire du peuple de Dieu a toujours existé cette tentation : amputer un peu de foi », peut-être « seulement un peu ». Mais « la foi est ainsi, comme nous la récitons dans le Credo ». Ainsi faut-il dépasser « la tentation d’être un peu “comme ils font tous”. De ne pas être trop trop rigides », parce que c’est précisément « de là que commence un chemin qui finit dans l’apostasie ». En effet, « lorsque nous commençons à amputer la foi, ou négocier la foi, à aller presque jusqu’à la vendre au meilleur offrant, nous empruntons le chemin de l’apostasie, de l’absence de fidélité au Seigneur ». Le Pape a conclu en proposant une prière quotidienne : « Seigneur, merci beaucoup pour notre foi. Veille sur ma foi, fais-la grandir. Que ma foi soit forte, courageuse. Et aide-moi dans les moments où comme Pierre et Jean, je dois la rendre publique. Donne-moi le courage ».

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana