Index   Back Top Print

[ FR ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Lundi 6 mai 2013

 

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 19 du 9 mai 2013)

L'Esprit Saint est un ami

L’Esprit Saint est un « ami » qui se fait chaque jour pour nous « compagnon de route » : telles sont les paroles du Pape François lors de la Messe du lundi 6 mai. Pour connaître l’Esprit, surtout pour reconnaitre son action dans notre vie, « il est important — c’est le conseil du Pape — de pratiquer l’examen de conscience » chaque soir avant de s’endormir.

Le Saint-Père a rappelé le moment où Jésus prit congé des disciples en leur assurant qu’il « ne les laissera pas seuls : “Je vous enverrai l’Esprit Saint” ». Avec cette promesse « le Seigneur continue en expliquant qui est l’Esprit Saint, ce que fera en nous l’Esprit Saint. Et aujourd’hui — a précisé le Pape — il dit une chose qui nous fera réfléchir : “il me rendra témoignage”. L’Esprit Saint est Dieu qui rend témoignage de Jésus Christ en nous. « La vie chrétienne — a-t-il précisé — ne peut se comprendre sans la présence de l’Esprit Saint : elle ne serait pas chrétienne. Ce serait une vie religieuse, païenne, compatissante », comme celle de celui qui « croit en Dieu, mais sans la vitalité que Jésus veut pour ses disciples ».

Le Pape a proposé l’exemple de Lydie, la femme qui écoutait Paul : « On dit d’elle que le Seigneur lui ouvrit le cœur pour adhérer aux paroles de Paul. C’est cela que fait l’Esprit Saint : il nous ouvre le cœur pour connaître Jésus ». Il agit en nous « tout au long de la journée, pendant toute notre vie, comme témoin qui nous dit où est Jésus ».

Et le meilleur moment pour le découvrir est, selon le Pape, la fin de la journée, lorsque, suivant une habitude propre aux chrétiens, on fait son examen de conscience. Avant d’aller au lit, le chrétien « pense à ce qu’il lui est arrivé », à ce qu’« a dit le Seigneur, ce qu’a fait l’Esprit Saint en moi. Ai-je entendu l’Esprit Saint, ai-je regardé de l’autre côté ? Cet exercice de l’examen de conscience nous fait du bien parce que c’est prendre conscience de ce qu’a fait le Seigneur dans notre cœur ce jour-là, ce qu’a fait justement l’Esprit Saint ».

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana