Index   Back Top Print


ORDINATIONS PRESBYTÉRALES

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Basilique vaticane
IVe Dimanche de Pâques, 21 avril 2013

Vidéo
Galerie photographique

 

Chers frères et sœurs,

Nos frères et fils que voici, ont été appelés à l’ordre du presbytérat. Réfléchissons attentivement sur le ministère auquel ils seront élevés dans l’Église. Comme vous le savez bien le Seigneur Jésus est l’unique Souverain Prêtre du Nouveau Testament, mais en lui, c’est  aussi le saint peuple de Dieu tout entier qui a été constitué peuple sacerdotal. Néanmoins, parmi tous ses disciples, le Seigneur Jésus veut choisir certains particulièrement, afin qu’en exerçant publiquement dans l’Église, en son nom, la fonction sacerdotale pour tous les hommes, ils continuent sa propre mission de maître, prêtre et pasteur.

En effet, de même qu’il avait été envoyé par le Père pour cela, de même il envoya à son tour dans le monde d’abord les Apôtres et ensuite les Évêques et leurs successeurs, auxquels furent donnés enfin comme collaborateurs les prêtres, qui, associés à eux dans le ministère sacerdotal, sont appelés au service du Peuple de Dieu.

Après une réflexion mûre et avoir prié, nous élevons maintenant à l’ordre des prêtres nos frères que voici, pour qu’en servant le Christ, Maître, Prêtre et Pasteur, ils coopèrent à édifier du Corps du Christ qui est l’Église, en Peuple de Dieu et en Temple saint de l’Esprit-Saint.

Ils seront, en effet, configurés au Christ, Prêtre souverain et éternel, c’est-à-dire qu’ils seront consacrés comme vrais prêtres du Nouveau Testament, et à ce titre, qui les unit dans le sacerdoce à leur Évêque, ils seront des prédicateurs de l’Évangile, des pasteurs du Peuple de Dieu et ils présideront aux actions de culte, particulièrement dans la célébration du sacrifice du Seigneur.

Quant à vous, frères et fils bien-aimés, qui allez entrer dans l’ordre des prêtres, considérez qu’en exerçant le ministère de la Sainte Doctrine, vous participerez à la mission du Christ, l’unique Maître. Communiquez à tous cette Parole de Dieu, que vous-mêmes vous avez reçue avec joie. Souvenez-vous de vos mères, de vos grand-mères, de vos catéchistes, qui vous ont donné la Parole de Dieu, la foi … le don de la foi ! Ils vous ont transmis ce don de la foi. Lisez et méditez assidûment la Parole du Seigneur pour croire ce que vous lisez, enseigner ce que vous avez appris dans la foi, vivre ce que vous avez enseigné. Rappelez-vous aussi que vous n’êtes pas propriétaires de la Parole de Dieu : c’est la Parole de Dieu. Et l’Église est la gardienne de la Parole de Dieu.

Que votre enseignement soit une nourriture pour le Peuple de Dieu, le parfum de votre vie joie et soutien des fidèles du Christ, afin que, par la parole et l’exemple, vous construisiez la maison de Dieu, qui est l’Église. Vous continuerez l’œuvre de sanctification du Christ. Par votre ministère le sacrifice spirituel des fidèles est rendu parfait, car uni au sacrifice du Christ, qui, par vos mains, sera offert sacramentalement, au nom de toute l’Église, sur l’autel dans la célébration des Mystères sacrés.

Ayez conscience de ce que vous faites ; conformez votre vie à ce que vous célébrez, afin qu’en participant au ministère de la mort et de la résurrection du Seigneur, vous portiez la mort du Christ dans vos membres et marchiez avec lui dans une vie nouvelle.

Vous allez faire entrer de nouveaux fidèles dans le Peuple de Dieu par le baptême. Vous remettrez les péchés, par le sacrement de la pénitence, au nom du Christ et de l’Église. Et aujourd’hui, je vous le demande au nom du Christ et de l’Église : s’il vous plaît, soyez sans cesse miséricordieux. Par l’onction d’huile sainte vous fortifierez les malades ainsi que les personnes âgées : n’ayez pas honte d’avoir de la tendresse pour les personnes âgées. En célébrant les actions liturgiques et en offrant au long du jour la prière de louange et de supplication, vous vous ferez la voix du Peuple de Dieu et de l’humanité entière.

Conscients d’avoir été choisis parmi les hommes et constitués en leur faveur pour vous occuper des choses de Dieu, exercez avec joie et charité sincère l’œuvre sacerdotale du Christ, seulement pour plaire à Dieu et non pas à vous-mêmes. Vous êtes des pasteurs, pas des fonctionnaires. Des médiateurs, pas des intermédiaires.

Enfin, en participant à la charge du Christ, Chef et Pasteur, en communion filiale avec votre évêque, appliquez-vous à unir les fidèles dans une unique famille pour les conduire à Dieu le Père, par Jésus Christ et dans l’Esprit Saint. Ayez toujours sous les yeux l’exemple du Bon Pasteur qui n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et pour chercher et mener au salut ce qui était perdu.

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana