Index   Back Top Print


FÊTE DU BAPTÊME DU SEIGNEUR
MESSE ET BAPTÊMES D'ENFANTS

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Chapelle Sixtine
Dimanche
12 janvier 2014

Vidéo
Galerie photographique

 

Jésus n’avait pas besoin d’être baptisé, mais les premiers théologiens disent que, avec son corps, avec sa divinité, lors de son baptême il a béni toutes les eaux, pour que les eaux aient le pouvoir de donner le baptême. Et ensuite, avant de monter au Ciel, Jésus nous a dit d’aller dans le monde entier pour baptiser. Et depuis ce jour jusqu’à aujourd’hui, cela a été une chaîne ininterrompue : on baptisait les enfants, et les enfants, et puis les enfants, et les enfants... Et aujourd’hui aussi cette chaîne se poursuit.

Ces enfants sont les maillons d’une chaîne. Vous, parents, vous avez un petit garçon ou une petite fille à baptiser, mais dans quelques années ce sont eux qui auront un enfant à baptiser, ou un petit-enfant... La chaîne de la foi est ainsi ! Qu’est-ce que cela signifie ? Je voudrais seulement vous dire ceci : vous êtes ceux qui transmettent la foi, les transmetteurs ; vous avez le devoir de transmettre la foi à ces enfants. C’est le plus bel héritage que vous leur laisserez : la foi ! Seulement cela. Aujourd’hui, emportez cette pensée chez vous. Nous devons être les transmetteurs de la foi. Pensez à cela, pensez toujours à la manière de transmettre la foi aux enfants.

Aujourd’hui, le chœur chante, mais le plus beau chœur est celui des enfants, qui font du bruit... Certains pleureront, parce qu’ils ne sont pas à l’aise ou parce qu’ils ont faim : s’ils ont faim, mamans, donnez-leur à manger, tranquillement, car ici ce sont eux les protagonistes. Et maintenant, avec cette conscience d’être les transmetteurs de la foi, continuons la cérémonie du baptême.

 




© Copyright - Libreria Editrice Vaticana