Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

VISITE À LA PAROISSE ROMAINE
SAINT-MICHEL ARCHANGE À PIETRALATA

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Ve Dimanche du Temps ordinaire, 8 février 2015

[Multimédia]


 

Ainsi était la vie de Jésus: «Et il s’en alla à travers toute la Galilée, prêchant dans leurs synagogues et chassant les démons» (Mc 1, 39). Jésus qui prêche et Jésus qui guérit. Toute la journée était ainsi: il prêche au peuple, enseigne la Loi, enseigne l’Evangile. Et les gens le cherchent pour l’écouter et également pour qu’il guérisse les malades. «Le soir venu, quand fut couché le soleil, on lui apportait tous les malades et les démoniaques... Et il guérit beaucoup de malades atteints de divers maux, et il chassa beaucoup de démons» (Mc 1, 32.34). Et nous sommes devant Jésus en cette célébration: Jésus est celui qui préside cette célébration. Nous, prêtres, sommes au nom de Jésus, mais Lui est le Président, Il est le vrai Prêtre qui offre le sacrifice au Père. Nous pouvons nous demander si je laisse Jésus m’enseigner. Chacun de nous: «Est-ce que je laisse Jésus m’enseigner ou est-ce que je sais tout? Est-ce que j’écoute Jésus ou est-ce que je préfère écouter autre chose, peut-être les commérages des gens, ou les histoires...». Ecouter Jésus. Ecouter l’enseignement de Jésus. «Et comment est-ce que je peux faire cela, père?». «Sur quelle chaîne de télévision parle Jésus?». Il te parle dans l’Evangile! Et c’est une habitude que nous n’avons pas encore! Aller chercher la parole de Jésus dans l’Evangile. Emporter toujours un Evangile avec nous, petit, ou l’avoir à la main. Cinq minutes, dix minutes. Quand je voyage, ou quand je dois attendre..., je sors l’Evangile de ma poche ou de mon sac et je lis quelque chose; ou à la maison. Et Jésus me parle, Jésus m’enseigne, là. C’est la Parole de Jésus. Et nous devons nous habituer à cela: entendre, écouter la Parole de Jésus dans l’Evangile. Lire un passage, penser un peu ce qu’il dit, ce qu’il me dit. Si je n’entends pas qu’il me parle, je passe à un autre. Mais avoir ce contact quotidien avec l’Evangile, prier avec l’Evangile; parce qu’ainsi, Jésus m’enseigne, dit à travers l’Evangile ce qu’il veut me dire. Je connais des gens qui l’emportent toujours avec eux et quand ils ont un peu de temps ils l’ouvrent, et ainsi ils trouvent toujours la parole juste, pour le moment qu’ils vivent. Voilà la première chose que je veux vous dire: laissez le Seigneur vous enseigner. Ecoutez le Seigneur.

Et Jésus guérissait: laissez-vous guérir par Jésus. Nous avons tous des blessures, tous: des blessures spirituelles, des péchés, des inimitiés, des jalousies; sans doute y a-t-il quelqu’un que nous ne saluons pas: «Ah, il m’a fait cela, je ne le salue plus». Mais cela doit être guéri! «Et comment faire?». Prie et demande à Jésus qu’il le guérisse. C’est triste lorsque dans une famille, des frères ne se parlent plus à cause d’une bêtise; parce que le diable prend une bêtise et en fait un monde. Puis, les inimitiés se poursuivent, souvent pendant des années, et cette famille se détruit. Les parents souffrent parce que les enfants ne se parlent plus, ou la femme d’un fils ne parle pas à l’autre, et ainsi, les jalousies, les envies... Cela, c’est le diable qui les sème. Et le seul qui chasse les démons, c’est Jésus. Le seul qui guérit ces choses est Jésus. C’est pourquoi je dis à chacun de vous: laisse-toi guérir par Jésus. Chacun sait où se trouve sa blessure. Chacun de nous en a; il n’en a pas qu’une, il en a deux, trois, quatre, vingt. Chacun le sait! Que Jésus guérisse ces blessures. Mais pour cela, je dois ouvrir mon cœur, afin qu’il vienne. Et comment est-ce que j’ouvre mon cœur? En priant. «Mais, Seigneur, je ne peux pas avec ces gens là, je les déteste, ils m’ont fait ceci, ceci et cela...». «Guéris cette plaie, Seigneur». Si nous demandons à Jésus cette grâce, il la fera. Laisse-toi guérir par Jésus. Laisse Jésus te guérir.

Laisse Jésus t’enseigner et laisse-le te guérir. Ainsi, je peux également enseigner aux autres, enseigner la parole de Jésus, parce que je le laisse m’enseigner; et je peux également aider à guérir tant de blessures, tant de blessures qui existent. Mais avant, je dois le faire moi: le laisser m’enseigner et me guérir.

Lorsque l’évêque rend visite aux paroisses, on fait tant de choses, on peut aussi faire une belle proposition, toute petite: la proposition de lire chaque jour un passage de l’Evangile, un petit passage, pour laisser Jésus m’enseigner. Et l’autre proposition: prier afin que je me laisse guérir de mes plaies. D’accord? On signe? D’accord? Faisons-le, car cela fera du bien à tous. Merci.

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana