Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

FÊTE DU BAPTÊME DU SEIGNEUR
CÉLÉBRATION DE LA MESSE ET BAPTÊME D'ENFANTS

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS

Chapelle Sixtine
Dimanche, 8 janvier 2017

[Multimédia]


Chers parents,

Vous avez demandé pour vos enfants la foi, la foi qui sera donnée dans le baptême. La foi : cela signifie une vie de foi, parce que la foi doit être vécue ; marcher sur le chemin de la foi, et rendre témoignage à la foi. La foi, ce n’est pas réciter le « Credo » le dimanche, quand nous allons à la Messe : ce n’est pas seulement cela. La foi, c’est croire ce qui est la vérité : Dieu le Père qui a envoyé son Fils et l’Esprit Saint qui vous donne la vie. Mais la foi, c’est aussi avoir confiance en Dieu, et cela, vous devez le leur enseigner, par votre exemple, par votre vie. Et la foi est lumière : au cours de la cérémonie du baptême, on vous donnera un cierge allumé, comme aux premiers temps de l’Église. C’est pour cela que le baptême s’appelait alors « illumination », parce que la foi illumine le cœur, fait voir les choses sous une autre lumière. Vous avez demandé la foi : l’Église donne la foi à vos enfants avec le baptême, et vous avez le devoir de la faire croître, de la conserver, et qu’elle devienne un témoignage pour tous les autres. Voilà le sens de cette cérémonie. C’est cela seulement que je voulais vous dire : conserver la foi, la faire croître, que ce soit un témoignage pour les autres.

Et puis... le concert a commencé! [les enfants pleurent] : c’est parce que les enfants se trouvent dans un lieu qu’ils ne connaissent pas, ils se sont levés plus tôt que d’habitude. L’un commence, il donne le « la », puis les autres l’« imitent »... Certains pleurent simplement parce que l’autre s’est mis à pleurer... Jésus a fait la même chose, le savez-vous? J’aime penser que la première prédication de Jésus dans la crèche a été ses pleurs, la première... Et puis, étant donné que la cérémonie est un peu longue, certains pleurent parce qu’ils ont faim. S’il en est ainsi, vous, les mamans, allaitez-les donc, sans peur, comme il est normal de le faire. Comme la Vierge Marie allaitait Jésus...

N’oubliez pas : vous avez demandé la foi, à vous le devoir de conserver la foi, de la faire croître, qu’elle soit un témoignage pour nous tous, pour nous tous : également pour nous les prêtres, les évêques, tous. Merci. 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana