Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

LETTRE DU PAPE FRANÇOIS
AU GRAND IMAM D'AL-AZHAR
À L'OCCASION DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE
ORGANISÉE PAR AL-AZHAR POUR SOUTENIR
JÉRUSALEM

 

A Monsieur Ahmad Al-Tayyib
grand imam d'Al-Azhar

Excellence,

J’ai bien reçu votre lettre du 16 décembre dernier, relative à la conférence internationale d’Al-Azhar en soutien de Jérusalem, qui se tiendra le 17 janvier. Je vous remercie pour votre aimable invitation, ainsi que pour les paroles d’estime que vous avez tenu à exprimer à mon égard, et que je vous adresse à mon tour.

Comme vous l’avez noté, je serai ce jour-là en train d'effectuer un voyage apostolique, mais dès à présent je vous assure que je ne manquerai pas de continuer à invoquer Dieu pour la cause de la paix, d’une paix véritable et réelle. En particulier, j’élève des prières pressantes afin que partout, les responsables des pays, les autorités civiles et religieuses, s’engagent à empêcher de nouvelles spirales de tension et à soutenir tous les efforts pour faire prévaloir la concorde, la justice et la sécurité pour les populations de cette Terre bénie qui me tient tant à cœur.

Le Saint-Siège, pour sa part, ne cessera de rappeler avec urgence la nécessité d’une reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens en vue d'une solution négociée, finalisée à la coexistence pacifique de deux Etats à l’intérieur des frontières concordées entre eux et internationalement reconnues, dans le plein respect de la nature particulière de Jérusalem, dont la signification va au-delà de toute considération sur les questions territoriales. Seul un statut spécial, lui aussi internationalement garanti, pourra en préserver l’identité, la vocation unique comme lieu de paix à laquelle rappellent les Lieux Saints, et sa valeur universelle, permettant un avenir de réconciliation et d’espérance pour la région tout entière.

Telle est la seule aspiration de ceux qui se professent authentiquement croyants et ne se lassent pas d’implorer par la prière un avenir de fraternité pour tous. Avec ces sentiments, je vous renouvelle mes salutations cordiales, invoquant du Très-Haut toute bénédiction pour vous et pour la haute responsabilité que vous assumez.

Du Vatican, le 10 janvier 2018

François

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana