Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - PT ]

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS
AU CARDINAL KURT KOCH
À L'OCCASION DE LA 10e ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
DU CONSEIL ŒCUMÉNIQUE DES ÉGLISES
(BUSAN, CORÉE, 30 OCTOBRE - 8 NOVEMBRE 2013)

 

À mon vénérable frère le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens

À l’occasion de la Xe assemblée générale du Conseil œcuménique des Églises, je vous demande de transmettre mes salutations cordiales et mes meilleurs vœux à tous ceux qui sont réunis à Busan, et en particulier au secrétaire général, M. Olav Fykse Tveit, et aux représentants des communautés chrétiennes présentes. Je vous assure de mon grand intérêt pastoral pour les délibérations de l’assemblée et je réaffirme bien volontiers l’engagement de l’Église catholique à poursuivre sa longue coopération avec le Conseil œcuménique des Églises.

Le thème de l’assemblée, Dieu de la vie, guide-nous vers la justice et vers la paix, est surtout une invocation orante au Dieu Un et Trine, qui attire toute la création vers son accomplissement au moyen de la force rédemptrice de la Croix de Jésus Christ et l’effusion des multiples dons de l’Esprit Saint. Là où l’on protège le don de la vie et prévalent la justice et la paix, le Royaume de Dieu est véritablement présent et sa puissance souveraine est déjà à l’œuvre.

Pour cette raison, je suis certain que la présente assemblée aidera à consolider l’engagement de tous les disciples du Christ en faveur d’une prière et d’une collaboration plus intense au service de l’Évangile et du bien intégral de notre famille humaine. L’univers mondialisé dans lequel nous vivons exige de nous un témoignage commun de la dignité donnée par Dieu à tout être humain et la promotion efficace des conditions culturelles, sociales et juridiques qui permettent aux individus et aux communautés de croître dans la liberté, et qui soutiennent la mission de la famille comme pierre fondamentale de la société, assurent une éducation solide et intégrale des jeunes et garantissent à tous l’exercice inconditionné de la liberté religieuse. Dans la fidélité à l’Évangile, et en réponse aux besoins urgents du présent, nous sommes appelés à aller au-devant de ceux qui se trouvent dans les périphéries existentielles de nos sociétés et à montrer une solidarité particulière avec nos frères et sœurs les plus vulnérables : les pauvres, les porteurs de handicaps, les enfants à naître et les malades, les migrants et les réfugiés, les personnes âgées et les jeunes privés de travail.

Conscient que la conversion authentique, la sainteté et la prière continuent d’être l’âme de l’œcuménisme (cf. Unitatis redintegratio, n. 8), je prie afin que l’assemblée générale puisse contribuer à donner un nouvel élan de vitalité et une nouvelle vision à tous ceux qui sont engagés dans la sainte cause de l’unité des chrétiens, en fidélité à la volonté du Seigneur pour son Église (cf. Jn 17, 21) et dans l’ouverture aux suggestions du Saint-Esprit. Sur tous ceux qui sont réunis à Busan j’invoque les abondantes bénédictions de Dieu tout-puissant, source de toute joie et de tout don spirituel.

Du Vatican, le 4 octobre 2013, fête de saint François d’Assise

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana