Index   Back Top Print

[ ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS
POUR LA CAMPAGNE DE FRATERNITÉ 2017
DE L'ÉGLISE AU BRÉSIL

 

Chers frères et sœurs du Brésil!

Je désire m’unir à vous pour la campagne de fraternité qui, en cette année 2017, a pour thème: «Fraternité: biomes brésiliens et défense de la vie», en vous encourageant à élargir la conscience que le défi mondial, que toute l’humanité est en train d’affronter, exige l’engagement de chaque personne, ainsi que la participation de chaque communauté locale, comme du reste, je l’ai souligné dans divers points de l’encyclique Laudato si’, sur la sauvegarde de notre maison commune.

Le Créateur a été généreux avec le Brésil. Il lui a accordé une diversité de biomes qui lui confèrent une beauté extraordinaire. Mais, malheureusement, sont également présents les signes de l’agression à la création et de la dégradation de la nature. L’Eglise a été parmi vous une voix prophétique en ce qui concerne le respect et l’attention à l’égard de l’environnement et des pauvres. Non seulement elle a attiré l’attention sur les défis et sur les problèmes écologiques, mais elle a également indiqué leurs causes et, surtout, elle a indiqué des chemins pour les surmonter. Parmi les nombreuses initiatives et actions, il me plaît de rappeler que, déjà en 1979, la campagne de fraternité, qui avait pour thème «Pour un monde plus humain», avait choisi la devise: «Préserve ce qui appartient à tous». Ainsi, déjà en cette année, la conférence épiscopale brésilienne exprimait à la société brésilienne sa préoccupation pour les questions environnementales et pour le comportement humain à l’égard des dons de la création.

L’objectif de la campagne de fraternité de cette année, inspiré d’un passage du Livre de la Genèse (cf. 2, 15), est sauvegarder la création, de manière particulière les biomes brésiliens, dons de Dieu, et promouvoir des relations fraternelles avec la vie et la culture des peuples, à la lumière de l’Evangile. Etant donné que «nous ne pouvons pas ne pas prendre en considération les effets de la dégradation de l’environnement, du modèle actuel de développement et de la culture du déchet, sur la vie des personnes» (Laudato si’, n. 43), cette campagne invite à contempler, à admirer, à être reconnaissants et à respecter la diversité naturelle qui se manifeste dans les divers biomes du Brésil — un véritable don de Dieu — à travers la promotion de rapports qui respectent la vie et la culture des peuples qui y vivent. Il s’agit précisément là de l’un des plus grands défis dans chaque partie de la terre, également parce que la dégradation de l’environnement est toujours accompagnée par des injustices sociales.

Les peuples originaires de chaque biome, où qui y vivent traditionnellement, nous offrent un exemple clair de la façon dont la coexistence avec la création peut être respectueuse, porteuse de plénitude et de miséricorde. C’est pourquoi, il est nécessaire de connaître et d’apprendre de ces peuples et de leurs relations avec la nature. Il sera ainsi possible de trouver un modèle de durabilité qui puisse être une alternative au désir effréné de gain qui épuise les ressources naturelles et blesse la dignité des pauvres.

Chaque année, la campagne de fraternité se déroule pendant le temps fort du Carême. Il s’agit d’une invitation à vivre avec une plus grande conscience et détermination la spiritualité pascale. La communion dans la Pâque de Jésus Christ est capable de susciter une conversion permanente et intégrale, qui est, dans le même temps, personnelle, communautaire, sociale et écologique. Je réaffirme donc ce que j’ai rappelé à l’occasion de l’année sainte extraordinaire: la miséricorde exige de «rendre la dignité à ceux qui en ont été privés» (Misericordia vultus, n. 16). Une personne de foi qui célèbre dans la Pâque la victoire de la vie sur la mort, ne pourra pas rester indifférente en prenant conscience de la situation d’agression à l’égard de la création de Dieu dans chacun des biomes brésiliens.

Je souhaite à tous un chemin quadragésimal fécond et je prie Dieu afin que la campagne de fraternité 2017 atteigne ses objectifs. En invoquant la présence et la protection de Nossa Senhora Aparecida sur tout le peuple brésilien, en particulier en cette année mariale, je vous donne ma Bénédiction apostolique spéciale et je vous demande de ne pas cesser de prier pour moi.

Du Vatican, le 15 février 2017

Franciscus PP.

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana