Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

PAROLES DU PAPE FRANÇOIS
AUX PÈLERINS GRÉCO-CATHOLIQUES D'UKRAINE,
À L'OCCASION DU 50e ANNIVERSAIRE DE LA TRANSLATION
DES RELIQUES DE SAINT JOSAPHAT EN LA BASILIQUE VATICANE

Basilique vaticane
Lundi 25 novembre 2013

 

Chers pèlerins venus d’Ukraine,

J’ai accueilli très volontiers l’invitation de Sa Béatitude Sviatoslav Shevchuk, archevêque majeur de Kiev-Haly?, et du synode de l’Église grecque-catholique ukrainienne, à m’unir à vous au cours de ce pèlerinage sur la tombe de saint Josaphat, évêque et martyr, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la translation de ses reliques dans cette basilique vaticane. J’accueille avec joie également la délégation des Byzantins de Biélorussie.

Le 22 novembre 1963, le Pape Paul VI fit placer le corps de saint Josaphat sous l’autel consacré à saint Basile le grand, près de la tombe de saint Pierre. Le saint martyr ukrainien, en effet, avait choisi d’embrasser la vie monastique selon la Règle basilienne. Et il le fit jusqu’au bout, en s’engageant également pour la réforme de son Ordre d’appartenance, réforme qui conduisit à la naissance de l’Ordre basilien de saint Josaphat. Dans le même temps, d’abord en tant que simple fidèle, puis en tant que moine et, enfin, en tant qu’évêque, il s’engagea de toutes ses forces pour l’union de l’Église sous la direction de Pierre, Prince des apôtres.

Chers frères et sœurs, la mémoire de ce saint martyr nous parle de la communion des saints, de la communion de vie entre tous ceux qui appartiennent au Christ. C’est une réalité qui nous donne un avant-goût de la vie éternelle, car un aspect important de la vie éternelle consiste dans la joyeuse fraternité de tous les saints. « Chaque élu (...) aimera chacun des bienheureux comme lui-même — enseignait saint Thomas d’Aquin — ; c’est pourquoi il se réjouira du bien des autres comme de son bien propre. Aussi l’allégresse et la joie de tous les élus s’augmenteront-elles de la joie et de l’allégresse de chacun d’entre eux » (Commentaire du Credo).

Si telle est la communion de l’Église, chaque aspect de notre vie chrétienne peut être animé du désir de construire ensemble, de collaborer, d’apprendre les uns des autres, de témoigner de la foi ensemble. Jésus Christ, le Seigneur Ressuscité, nous accompagne sur ce chemin et est le cœur de ce chemin. Ce désir de communion nous pousse à chercher à comprendre l’autre, à le respecter, et également à l’accueillir et à offrir la correction fraternelle.

Chers frères et sœurs, la meilleure façon de célébrer saint Josaphat est de nous aimer entre nous et d’aimer et de servir l’Église. Nous sommes soutenus en cela également par le témoignage courageux de nombreux martyrs des temps récents, qui constituent une grande richesse et un grand réconfort pour votre Église.

Je souhaite que la communion profonde que vous désirez approfondir chaque jour au sein de l’Église catholique, vous aide à construire des ponts de fraternité également avec les autres Églises et communautés ecclésiales en terre ukrainienne et ailleurs, là où vos communautés sont présentes. À travers l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie et de saint Josaphat, que le Seigneur vous accompagne toujours et vous bénisse !

Et s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Merci !

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana