Index   Back Top Print


DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
AUX PARTICIPANTS AU PÈLERINAGE
DE L'ORDRE ÉQUESTRE DU SAINT-SÉPULCRE DE JÉRUSALEM

Salle Paul VI
Vendredi
13 septembre 2013

Vidéo

 

Monsieur le cardinal, membres du grand magistère et lieutenants, chers frères et sœurs !

Je vous souhaite la bienvenue à tous, qui représentez l’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Je salue en particulier le cardinal Edwin O’Brien, grand maître de l’Ordre, et je le remercie des paroles qu’il m’a adressées au nom de tous. Je salue le grand prieur, Sa Béatitude Fouad Twal, patriarche de Jérusalem des Latins.

Vous vous êtes réunis à Rome à l’occasion du rassemblement mondial de l’Ordre, qui tous les cinq ans est convoqué pour réfléchir sur la situation de la communauté catholique en Terre Sainte, évaluer les activités accomplies et établir les directives pour l’avenir. Dans le même temps, se déroule le pèlerinage international, qui voit la participation de plus de deux mille personnes. Je vous remercie de votre visite et je désire vous exprimer mon appréciation et mon encouragement pour les initiatives de solidarité que l’Ordre promeut en faveur des Lieux Saints et qui, ces dernières années, se sont développées et élargies. En cette Année de la foi, votre pèlerinage vous conduit à la Tombe de l’Apôtre Pierre, marqué par la prière et par la catéchèse sur le thème de la foi. En partant de ces éléments, je voudrais me laisser guider par trois mots, que j’ai déjà proposés au début de mon ministère, mais qui peuvent également offrir à l’activité de votre ordre des motifs de réflexion. Les trois mots sont : marcher, construire et confesser.

1. Marcher. Vous êtes en train de vivre l’expérience du pèlerinage, qui est un grand symbole de la vie humaine et chrétienne. Chacun de nous peut être « errant » ou « pèlerin » : errant ou bien pèlerin. L’époque que nous vivons voit beaucoup de personnes « errantes », car elles sont privées d’un idéal de vie et souvent incapables de donner un sens aux événements du monde. Par le signe du pèlerinage, vous montrez la volonté de ne pas être « errants ». Votre chemin se situe dans l’histoire, dans un monde où les frontières s’élargissent toujours davantage, où de nombreuses barrières tombent et nos chemins sont liés de manière toujours plus étroite à celui des autres. Soyez les témoins du sens profond, de la lumière qu’apporte la foi; sachez conserver la grande richesse de valeurs, de sagesse du passé, mais en vivant intensément le présent, en vous engageant dans l’aujourd’hui, avec le regard tourné vers l’avenir, en ouvrant des horizons d’espérance à travers votre œuvre, pour donner un visage plus humain à la société.

2. Voilà alors le deuxième mot : construire. Marcher pour construire la communauté, en particulier grâce à l’amour. L’Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem a une histoire presque millénaire : c’est l’un des ordres les plus anciens d’assistance, caritatifs, encore actuellement actifs. Institué pour garder le Saint-Sépulcre, il a joui d’une attention particulière de la part des Évêques de Rome. Construire avec la charité, avec la compassion, avec l’amour. Et en effet, votre pèlerinage possède aussi une finalité caritative, en faveur de vos frères et sœurs de Terre Sainte, en particulier les plus indigents, ceux qui vivent des moments de souffrance, de tension et de peur. Et aussi de nos frères chrétiens qui souffrent tant. Je leur adresse avec une grande affection un salut et un baiser, à tous — chrétiens et non chrétiens —, en les assurant de ma prière quotidienne.

3. Mais votre marche pour construire naît du fait de confesser de manière toujours plus profonde la foi, et grandit à partir de l’engagement incessant à nourrir votre vie spirituelle, d’une formation permanente pour une vie chrétienne toujours plus authentique et cohérente. Il s’agit d’un point important pour chacun de vous et pour tout l’Ordre, pour que chacun soit aidé à approfondir son adhésion au Christ : la profession de foi et le témoignage de la charité sont étroitement liés et sont les points caractéristiques et de force — les points de force — de votre action. Un lien antique vous lie au Saint-Sépulcre, mémoire éternelle du Christ crucifié qui y a été déposé et du Christ ressuscité qui a vaincu la mort. Que Jésus Christ crucifié et ressuscité soit réellement le centre de votre existence et de chacun de vos projets personnels et associatifs. Croire dans la puissance rédemptrice de la Croix et de la Résurrection, pour offrir espérance et paix. La Terre de Jésus en a tant besoin d’une manière toute particulière ! La foi n’éloigne pas des responsabilités que nous sommes tous appelés à assumer, mais au contraire, elle interpelle et pousse à un engagement concret en vue d’une société meilleure.

Que le Seigneur vous aide à être toujours des ambassadeurs de paix et d’amour entre frères. Ce sera Lui qui rendra votre œuvre toujours féconde. Que la Vierge de Nazareth vous assiste dans votre mission de regarder avec amour les Lieux où le Christ est passé en bénissant et en guérissant. Que vous accompagne également ma Bénédiction, que je vous donne, ainsi qu’à tout l’Ordre.

 




© Copyright - Libreria Editrice Vaticana