Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
À LA DÉLÉGATION DE L'ALLIANCE ÉVANGÉLIQUE MONDIALE

Jeudi 6 octobre 2014

[Multimédia]


 

Chers frères et sœurs dans le Christ,

« À vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ, qui s’est livré pour nos péchés afin de nous arracher à ce monde actuel et mauvais, selon la volonté de Dieu notre Père » (Ga 1, 3-4). L’apôtre Paul exprime par ces mots notre foi commune, notre espérance commune. Je voudrais que mon salut, qui proclame que Jésus Christ est le Seigneur et le Sauveur, atteigne également les membres de vos communautés d’origine.

En mettant toute notre volonté, avec un amour renouvelé, au service de l’Évangile, nous aidons l’Église à devenir toujours plus, dans le Christ et avec le Christ, la vigne féconde du Seigneur « au terme de laquelle nous devons parvenir, tous ensemble, à ne faire plus qu’un dans la foi et la connaissance du Fils de Dieu, et à constituer cet Homme parfait, dans la force de l’âge, qui réalise la plénitude du Christ » (Ep 4, 13). Cette réalité a son fondement dans le baptême, à travers lequel nous participons aux fruits de la mort et de la résurrection du Christ. Le baptême est un don divin inestimable que nous avons en commun (cf. Ga 3, 27). Grâce à lui nous ne vivons plus seulement dans la dimension terrestre, mais dans la puissance de l’Esprit.

Le sacrement du baptême nous rappelle une vérité fondamentale et très réconfortante: que le Seigneur nous précède toujours par son amour et sa grâce. Il précède nos communautés ; il précède, il anticipe et prépare les cœurs de ceux qui annoncent l’Évangile et de ceux qui accueillent l’Évangile du salut : « En lisant les Écritures, il apparaît du reste clairement que la proposition de l’Évangile ne consiste pas seulement en une relation personnelle avec Dieu. Et notre réponse d’amour ne devrait pas s’entendre non plus comme une simple somme de petits gestes personnels en faveur de quelque individu dans le besoin... une suite d’actions tendant seulement à apaiser notre conscience. La proposition est le Royaume de Dieu (Lc 4, 43) ; il s’agit d’aimer Dieu qui règne dans le monde » (Exhort. ap. Evangelii gaudium, n. 189). Le Royaume de Dieu nous précède toujours. De même que le mystère de l’unité de l’Église nous précède.

Dès le début des divisions entre les chrétiens ont existé, et demeurent aujourd’hui encore malheureusement des rivalités et des conflits entre nos communautés. Cette situation affaiblit notre capacité d’accomplir le commandement du Seigneur de prêcher l’Évangile à toutes les nations (cf. Mt 28, 19-20). La réalité de nos divisions défigure la beauté de la tunique sans couture du Christ mais ne détruit pas complètement la profonde unité engendrée par la grâce de tous les baptisés (cf. Conc. œcum. Vat. ii, Décr. Unitatis redintegratio, n. 13). L’efficacité de l’annonce chrétienne serait certainement plus grande si les chrétiens surmontaient leurs divisions et pouvaient célébrer ensemble les sacrements et ensemble diffuser la Parole de Dieu et témoigner la charité.

Je suis heureux d’apprendre que, dans divers pays du monde, des catholiques et des évangélistes ont établi des relations de fraternité et de collaboration. En outre, les efforts communs entre le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens et la Commission théologique de la World Evangelical Alliance ont ouvert de nouvelles perspectives, éclaircissant les malentendus et montrant la voie pour dépasser les préjugés. Je souhaite que ces consultations puissent davantage inspirer notre témoignage commun et nos efforts évangélisateurs : « Et si vraiment nous croyons en la libre et généreuse action de l’Esprit, nous pouvons apprendre tant de choses les uns des autres ! Il ne s’agit pas seulement de recevoir des informations sur les autres afin de mieux les connaître, mais de recueillir ce que l’Esprit a semé en eux comme don aussi pour nous » (Exhort. ap. Evangelii gaudium, n. 246). J’espère en outre que le document « Témoignage chrétien dans un monde multi-religieux. Recommandations de comportement », puisse devenir un motif d’inspiration pour l’annonce de l’Évangile dans des contextes multi-religieux.

Chers frères et sœurs, je suis certain que l’Esprit Saint, qui diffuse dans l’Église, par son souffle puissant, le courage de persévérer et aussi de chercher de nouvelles méthodes d’évangélisation, pourra inaugurer une nouvelle étape dans les relations entre catholiques et évangélistes. Une étape qui permette de réaliser de manière plus pleine la volonté du Seigneur d’apporter l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre (cf. Ac 1, 8). Je vous assure pour cela de ma prière, et je vous demande également de prier pour moi et pour mon ministère. Merci.

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana