Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
AUX ENFANTS DE LA ACTION CATHOLIQUE ITALIENNE

Salle du Consistoire
Samedi 16 décembre 2017

[Multimédia]


 

Chers enfants,

Cette année aussi, représentant l’Action catholique des enfants de toute l’Italie, vous êtes venus présenter vos vœux de Noël au Pape. Pour moi, ce sont des vœux particulièrement joyeux, que vous avez voulu accompagner des fruits de vos initiatives de solidarité en faveur des pauvres et des personnes plus défavorisées. Merci de tout cœur pour votre geste!

Je vous suis également reconnaissant parce qu’en cette joyeuse circonstance, vous m’informez sur vos activités et vos initiatives, qui démontrent la vitalité de l’ACR (Azione cattolica dei ragazzi). A ce sujet, je veux vous dire que j’apprécie beaucoup les rencontres de connaissance et de proximité que vous faites cette année — 150e anniversaire de la fondation de l’Action catholique — avec les «grands-parents» de l’Association. C’est une chose très belle et importante, parce que les personnes âgées sont la mémoire historique de toute communauté, un patrimoine de sagesse et de foi à écouter, protéger et valoriser.

Dans votre parcours de formation, avec la devise «Prêts à photographier» («Pronti a scattare»), vous vous engagez, à travers la métaphore de la photographie, à fixer votre attention sur les moments décisifs de la vie de Jésus, votre plus grand et fidèle ami, pour essayer de lui ressembler toujours davantage. En regardant la vie et la mission de Jésus, nous comprenons que Dieu est Amour. Soyez donc de bons «photographes», aussi bien de ce qu’a fait Jésus que de la réalité qui vous entoure, en ayant le regard attentif et vigilant. Il y a si souvent des personnes oubliées: personne ne les regarde, personne ne veut les voir. Ce sont les plus pauvres, les plus faibles, reléguées en marge de la société parce qu’elles sont considérées comme un problème. Au contraire, elles sont l’image de l’Enfant Jésus rejeté, qui n’a pas trouvé d’accueil dans la ville de Bethléem, elles sont la chair vivante de Jésus souffrant et crucifié. Cela peut alors être votre engagement; demandez-vous tout d’abord: à qui est-ce que je donne le plus d’attention? Seulement à ceux qui sont les plus forts, qui ont le plus de succès à l’école, dans les jeux? A qui est-ce que j’ai fait le moins attention? Qui ai-je fait semblant de ne pas voir? Cette façon de tourner la tête de l’autre côté… Voici vos «périphéries»: essayez de pointer l’objectif sur les compagnons et sur ceux que personne ne voit jamais et osez faire le premier pas pour les rencontrer, leur donner un peu de votre temps, un sourire, un geste de tendresse.

Chers enfants, vous êtes amis et témoins de Jésus, qui est venu à Bethléem parmi nous. En cette fête de Noël désormais proche, vous êtes appelés à le faire connaître toujours plus parmi vos amis, dans les villes, dans les paroisses et dans vos familles. Merci encore de votre visite. Je vous bénis avec affection, avec tous vos proches, avec les éducateurs, les assistants et avec les amis de l’ACR. N’oubliez pas de prier pour moi. Joyeux Noël!

Je vais maintenant vous donner la bénédiction. Auparavant, prions la Vierge Marie, tous ensemble: Je vous salue Marie…

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana