Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
À LA DÉLÉGATION DU COMITÉ POUR LES RAPPORT
AVEC LES ÉGLISES DES UNITED BIBLE SOCIETIES

Jeudi 5 octobre 2017

[Multimédia]


 

Chers frères et sœurs,

«La grâce soit avec tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus Christ, dans la vie incorruptible!» (Ep 6, 24). Par ces paroles de saint Paul, je suis heureux d’accueillir les membres du comité pour les relations avec les Eglises des «United Bible Societies» et je remercie le cardinal Onaiyekan pour sa présentation. De mon côté, je forme le vif vœu que la grâce de l’Esprit Saint soit avec vous et avec tous ceux qui accomplissent tous les efforts pour faire connaître l’Evangile, en facilitant l’accès à la Bible dans les langues les plus diverses et, aujourd’hui, à travers les formes multiples de communication sociale.

Nous sommes serviteurs de la Parole du salut qui ne revient pas vide au Seigneur. Se laisser donc «blesser» par la Parole est indispensable pour exprimer par la bouche ce qui surabonde du cœur. La Parole de Dieu, en effet, «pénètre jusqu’au point de division de l’âme et de l’esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du cœur» (He 4, 12).

Nous sommes serviteurs de la Parole de vie éternelle, et nous croyons que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu (cf. Mt 4, 4). C’est pourquoi, avec l’aide de l’Esprit Saint, nous devons nous nourrir à la table de la Parole à travers la lecture, l’écoute, l’étude et le témoignage de vie. Nous consacrons du temps à ceux que nous aimons, et ici il s’agit d’aimer Dieu, qui a voulu nous parler et nous offre des paroles de vie éternelle.

Nous sommes serviteurs de la Parole de réconciliation, y compris entre chrétiens, et nous désirons de tout notre cœur que «la parole du Seigneur accomplisse sa course et soit glorifiée» (2 Th 3, 1). Il est donc juste de nous attendre à une nouvelle impulsion à la vie spirituelle de la vénération accrue pour la Parole de Dieu.

Nous sommes serviteurs de la Parole qui est «sortie» de Dieu et qui «s’est faite chair» (Jn 1, 14). Il est vital qu’aujourd’hui, l’Eglise sorte annoncer l’Evangile à tous, dans tous les lieux, dans toutes les occasions, sans délai, sans répulsions et sans peur (cf. Esort. ap. Evangelii gaudium, n. 23). Et nous le faisons en obéissance au mandat missionnaire du Seigneur et dans la certitude de sa présence parmi nous jusqu’à la fin du monde (cf. Mt 28, 20).

Nous sommes serviteurs de la Parole de vérité (cf. Jn 8, 32). Nous sommes convaincus que «l’unité voulue par Dieu ne peut se réaliser que dans l’adhésion commune à la totalité du contenu révélé de la foi. En matière de foi, le compromis est en contradiction avec Dieu qui est Vérité. Dans le Corps du Christ, lui qui est “le Chemin, la Vérité et la Vie” (Jn 14, 6), qui pourrait considérer comme légitime une réconciliation obtenue au prix de la vérité?» (Lett. enc. Ut unum sint, n. 18).

Nous sommes serviteurs de la Parole du Dieu puissant qui illumine, protège et défend, guérit et libère. «La Parole de Dieu n’est pas enchaînée!» (2 Tm 2, 9). Pour elle, beaucoup de nos frères et sœurs sont en prison et beaucoup d’autres ont versé leur sang en témoignage de leur foi dans le Seigneur Jésus.

Marchons ensemble afin que la parole se diffuse (cf. Ac 6, 7). Prions ensemble pour que «soit faite la volonté du Père» (cf. Mt 6, 10). Travaillons ensemble afin que s’accomplisse en nous «ce que le Seigneur a dit» (cf. Lc 1, 38).

Je vous remercie, chers frères et sœurs, pour votre visite. Demeurons en communion fraternelle et prions les uns pour les autres. Merci.

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana