Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Dimanche 6 janvier 2002 
Solennité de l'Épiphanie

Très chers frères et sœurs !

1. Aujourd'hui, la solennité de l'Épiphanie souligne l'universalité de l'Église et sa vocation missionnaire. En ce jour, l'Église exulte car "la lumière véritable qui éclaire tout homme" (Jn 1, 9) s'est manifestée à tous les peuples.

Comme Marie, elle se réjouit de voir entrer dans l'humble grotte de Bethléem des personnes de toute race, nation et culture pour adorer le Fils de Dieu. Elle ressent en même temps l'urgence d'être toujours plus une "lumière" pour diffuser le message salvifique dans toutes les nations. Le mandat missionnaire s'adresse à tous les croyants, appelés à annoncer et à témoigner du mystère du salut qui s'est accompli dans l'incarnation, dans la mort et dans la résurrection du Christ.

2. L'Église confie aux enfants tout particulièrement aujourd'hui la tâche d'évangéliser. Telle est la signification de la Journée missionnaire mondiale de l'Enfance, qui cette année a pour thème : "Éveille l'espérance" et qui engage les "enfants missionnaires" à diffuser la lumière de la solidarité, en particulier là où les ténèbres de la pauvreté, de la douleur et de la guerre deviennent particulièrement denses. Le soutien missionnaire des enfants est plus que jamais précieux pour les nombreux missionnaires qui, fidèles au mandat du Christ, œuvrent pour la diffusion de la Bonne Nouvelle jusqu'aux extrémités de la terre. Notre pensée reconnaissante s'adresse à chacun de ces courageux évangélisateurs, accompagnée par un souvenir constant dans le Seigneur.

Les nouveaux évêques, que j'ai eu la joie d'ordonner ce matin, consacreront avec un soin particulier toutes leurs énergies à l'exigeante tâche missionnaire. À eux, à leurs proches qui les entourent, ainsi qu'à ceux qui se joignent à leur joie spirituelle, je renouvelle mon salut cordial. Très chers frères et sœurs, accompagnons leur ministère par la prière, afin qu'ils soient des guides sûrs du troupeau que le Seigneur leur confie.

3. Plusieurs Églises orientales, comme l'Église orthodoxe russe, et les vénérables Églises d'Orient, comme l'Église copte, éthiopienne et arménienne, célèbrent ces jours-ci le Noël de Jésus-Christ. Je leur adresse tous mes vœux et l'assurance de ma prière constante. Que la célébration de la venue du Verbe de Dieu parmi les hommes soit source d'une nouvelle vigueur spirituelle, d'affermissement en Lui et de communion entre nous tous, qui le reconnaissons comme Seigneur et Sauveur. Qu'il soit une source de joie en l'annonçant à tous les hommes de notre temps.

Que la Mère céleste de Dieu, qui tient sur ses genoux la Sagesse du Père, obtienne pour les chrétiens le don de la pleine communion et le don de la paix pour tous. Que grâce à son intercession, chaque personne de bonne volonté soit illuminée par la lumière vivifiante du mystère du Noël du Seigneur.

 

© Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana