Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Place Saint-Pierre
Dimanche 24 novembre
2002

   

Très chers frères et sœurs !

1. On célèbre aujourd'hui la solennité du Christ Roi de l'univers. Cette fête a été placée de façon opportune le dernier dimanche de l'Année liturgique, pour souligner le fait que Jésus-Christ est le Seigneur du temps et qu'en Lui s'accomplit tout le dessein de la création et de la rédemption.

La figure du Roi-Messie prend forme, dans la conscience du peuple d'Israël, à travers l'Antique Alliance. C'est Dieu lui-même qui, à travers les Prophètes, révèle aux Israélites sa volonté de les rassembler comme le fait un Pasteur avec son troupeau, afin qu'ils vivent libres et en paix sur la terre promise. À cette fin, Il enverra son Consacré - le "Christ" en langue grecque - pour racheter le peuple du péché et l'introduire dans le Royaume.

Jésus de Nazareth accomplit cette mission dans le mystère pascal. Il ne vient pas pour régner comme roi de ce monde, mais pour établir, pour ainsi dire, dans le cœur de l'homme, de l'histoire et du cosmos la puissance divine de l'Amour.

2. Le Concile Vatican II a proclamé au monde contemporain, de façon forte et claire, la domination du Christ, et son Message a été repris dans le grand Jubilé de l'An 2000. L'humanité du troisième millénaire a besoin elle aussi de découvrir que le Christ est son Sauveur. Telle est l'annonce que les chrétiens doivent apporter avec un courage renouvelé au monde d'aujourd'hui.

À cet égard, le Concile Vatican II a rappelé la responsabilité particulière des fidèles laïcs (cf. Décret Apostolicam actuositatem). En vertu du Baptême et de la Confirmation, ils participent à la mission prophétique du Christ. Par conséquent, ils sont appelés à "chercher le Royaume de Dieu en gérant les affaires temporelles et en les ordonnant selon Dieu" et également à accomplir "leur part de la mission dans l'Église et dans le monde [...] par leurs activités en vue d'assurer l'évangélisation et la sanctification des hommes" (Lett. apost. Novo millennio ineunte, n. 46).

3. Parmi toutes les créatures angéliques et terrestres, Dieu a choisi la Vierge Marie pour l'associer d'une façon toute particulière à la royauté de son Fils fait homme. C'est ce que nous contemplons dans le dernier mystère glorieux du Saint Rosaire. Que Marie nous enseigne à témoigner avec courage du Royaume de Dieu et à accueillir le Christ comme Roi de notre existence et de tout l'univers.

Je souhaite à tous un bon dimanche et une bonne semaine, qui est la dernière de cette année liturgique !

 

© Copyright 2002 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana