Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS  

Solennité de l'Épiphanie du Seigneur, 
6 janvier 2003

 

Très chers frères et sœurs !

1. Aujourd'hui, solennité de l'Épiphanie du Seigneur, l'Enfant né dans la nuit de Bethléem se manifeste au monde comme lumière de salut pour tous les peuples. Plusieurs Mages - rapporte l'Évangile de saint Matthieu - vinrent de l'Orient, adorèrent l'Enfant et lui offrirent des dons symboliques : de l'or au Roi, de l'encens à Dieu, et de la myrrhe à l'Homme qui sera enseveli.

À cet épisode les Pères de l'Église en associèrent rapidement deux autres, dans lesquels Jésus manifesta sa gloire : le Baptême dans le fleuve Jourdain et les noces de Cana.

Ces deux événements de la vie du Christ appartiennent au nouveau cycle des mystères du Rosaire - les mystères lumineux -, proposés récemment à la méditation de tous les fidèles. Avec les yeux de Marie, nous contemplons donc ces mystères en l'Épiphanie du Seigneur, lumière et salut du monde.

2. En la solennité d'aujourd'hui apparaît la vocation universelle et missionnaire de l'Église. Celle-ci est appelée à diffuser dans le monde la lumière de la Bonne Nouvelle, source de vie et de renouveau pour chaque personne et pour toute l'humanité. Telle est, en particulier, la tâche des Apôtres et de leurs successeurs, les Évêques : c'est pourquoi ce matin, comme par le passé, j'ai voulu ordonner plusieurs nouveaux Évêques. Je leur renouvelle mon cordial salut, ainsi qu'à leurs proches et à ceux qui les accompagnent. J'invite chacun à prier pour eux, afin qu'ils soient toujours "épiphanie" du Christ, Chemin, Vérité et Vie.

3. L'Évangile rapporte qu'une étoile guida les Mages jusqu'à Jérusalem, puis à Bethléem. Les anciennes prophéties comparaient le Messie qui devait venir à un astre céleste. Ce symbole a également été attribué à Marie : si le Christ est l'étoile qui conduit à Dieu, Marie est l'étoile qui conduit à Jésus.

Nous confions aujourd'hui à sa protection maternelle les nouveaux Évêques et tout le peuple chrétien. Je vous invite en particulier à prier pour les bien-aimés frères et sœurs des Églises orientales qui, suivant le calendrier julien, célèbrent en ces jours le saint Noël. Que le Seigneur, né pour nous de la Vierge Marie, sa Mère, apporte à toutes ces communautés ecclésiales la sérénité et la paix.

 


À l'issue de l’Angélus :

Nous fêtons cette année le 160e anniversaire de la fondation de l'Œuvre de la Sainte-Enfance, présente aujourd'hui dans plus de cent pays. Elle propose aux enfants de prier et d'offrir des gestes de solidarité concrète, également à travers un sacrifice personnel, au bénéfice des enfants de leur âge qui ne connaissent pas encore Jésus et qui vivent dans des situations difficiles. Je remercie tous ces "petits missionnaires" de leur contribution à la diffusion de l'Évangile et je souhaite qu'ils sachent en témoigner chaque jour à travers leur vie.

Je salue les pèlerins présents, en particulier les participants au défilé historique et folklorique "Viva la Befana", provenant de plusieurs communes de la région de Viterbe - Castel Sant'Elia, Civita Castellana, Faleria et Nepi - et accompagnés par leur maire respectif.

Je souhaite à tous que la lumière du Christ illumine chaque jour de l'année qui vient de commencer.

 

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana