Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

ANGÉLUS

Ier Dimanche de Carême, 13 février 2005

 

Très chers frères et sœurs !
Bienvenue !

1. Nous nous rencontrons à nouveau en ce lieu pour louer le Seigneur. Je voudrais vous remercier - ainsi que tous ceux qui nous suivent à travers la radio et la télévision - pour votre proximité, votre affection et, surtout, votre prière tout au long de mon hospitalisation à la Polyclinique "Gemelli".

Je ressens toujours le besoin de votre aide devant le Seigneur, pour accomplir la mission que Jésus m'a confiée.

2. Mercredi dernier, avec le rite des Cendres, nous avons commencé le Carême, temps liturgique qui chaque année, nous rappelle une vérité fondamentale:  on n'entre pas dans la vie éternelle sans porter sa croix en union avec le Christ. On ne parvient pas au bonheur et à la paix sans affronter avec courage le combat intérieur. C'est un combat que l'on gagne avec les armes de la pénitence : la prière, le jeûne et les œuvres de miséricorde. Tout cela doit être accompli dans le secret, sans hypocrisie, dans un esprit d'amour sincère envers Dieu et nos frères.

3. Ce soir, comme chaque année, commenceront les Exercices spirituels, avec mes collaborateurs de la Curie Romaine. Dans le silence et le recueillement, je prierai le Seigneur pour tous les besoins de l'Église et du monde. Je vous demande également, très chers frères et sœurs, de nous accompagner de votre prière.

Que la Très Sainte Vierge Marie, qui, en accomplissant les tâches quotidiennes, gardait l'esprit et le cœur toujours tournés vers le mystère de son Fils, nous guide pour accomplir un itinéraire quadragésimal fructueux.


APPEL

Tandis que je continue de prier pour la paix au Moyen-Orient, j'adresse un appel implorant pour la libération de la journaliste italienne Giuliana Sgrena et de tous les otages en Irak.


À l'issue de l'Angélus: 

Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier l'école de la foi de Fribourg. Bon Carême à tous.

Je salue mes compatriotes présents place Saint-Pierre, en Pologne et dans le monde. Je vous remercie pour vos prières et pour toutes les manifestations d'union exprimées au cours de ma maladie. Dieu vous en rendra grâce. Dieu vous bénisse tous.

Bon dimanche à tous. Merci !

 

© Copyright 2005 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana