Index   Back Top Print



JEAN-PAUL II

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi 1 Octobre 1997

    

Chers Frères et Sœurs,

À la suite de certains Pères de l'Église, le Concile Vatican II a attribué à Marie le titre de Médiatrice; sans faire une théologie particulière de la médiation mariale, car le Christ est le seul Médiateur entre Dieu et les hommes (cf. 1 Tm, 2, 5), le document conciliaire rappelle que la Mère de Dieu "continue à nous obtenir les dons du salut éternel" (Lumen gentium, n. 62). De même, il est écrit dans l'encyclique Redemptoris Mater que "la médiation de Marie est étroitement liée à sa maternité" (n. 38).

Ces textes du Magistère nous invitent à reconnaître le rôle spécifique de la Vierge, notre "Mère dans l'ordre de la grâce" (Lumen gentium, n. 61), qui manifeste la grandeur de l'œuvre de son Fils et qui nous conduit sans cesse à Lui. Marie reçoit tout du Christ, et, de manière particulière, elle coopère donc à la médiation de son Fils, unique source du salut (cf. ibid., n. 62). Se tournant avec confiance vers la Vierge Marie et la priant avec ferveur, l'Église expérimente continuellement l'efficacité de son action de "Mère dans l'ordre de la grâce".

* * * *

J'accueille avec plaisir les pèlerins de langue française présents à cette audience, en particulier ceux qui viennent de Guinée, guidés par Mgr Vincent Coulibary, évêque de Kankan. Je salue aussi les religieuses des monastères catholiques byzantins d'Europe et du Proche-Orient, réunies à Rome à l'occasion du quarantième anniversaire du monastère russe Uspenskij. En ce premier jour du mois d'octobre dédié à Notre-Dame du Rosaire, modèle de vie chrétienne, j'invite tous les fidèles à invoquer l'aide de la Vierge et à se mettre sous sa protection. À tous, je donne la Bénédiction apostolique.

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana