Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II 

AUDIENCE GÉNÉRALE 

Mercredi 29 décembre 1999

   

1. Dimanche dernier, la liturgie nous a présenté la Sainte Famille de Nazareth, modèle de toute famille qui se laisse guider par l'action surprenante de Dieu.

Dans le monde occidental, Noël est considéré comme la fête de la famille. Se retrouver ensemble et échanger des dons souligne le fort désir de communion réciproque et met en lumière les valeurs les plus élevées de l'institution familiale. Celle-ci se redécouvre comme communion d'amour entre personnes, fondée sur la vérité, sur la charité, sur la fidélité indissoluble des conjoints, sur l'accueil à la vie. Dans la lumière de Noël, la famille ressent sa vocation à être une communauté de projets, de solidarité, de pardon, de foi, où chaque individu ne perd pas sa propre identité, mais, apportant ses dons spécifiques, contribue à la croissance de tous. C'est ce qui a eu lieu dans la Sainte Famille, que la foi présente comme début et modèle des familles illuminées par le Christ.


2. Prions afin que le grand Jubilé, qui vient de commencer, soit réellement une occasion de grâce et de rédemption pour toutes les familles du monde. Que la lumière de l'Incarnation du Verbe les aide à mieux comprendre et à réaliser leur vocation originelle, le projet que le Dieu de la vie a pour eux, afin qu'ils deviennent une image vivante de son amour.

Le Jubilé offrira ainsi l'opportunité d'un temps de conversion et de pardon réciproque au sein de chaque famille. Ce sera une période propice pour renforcer les relations d'affection dans chaque famille et pour recomposer les cellules familiales divisées. Que chaque famille chrétienne prenne toujours plus conscience de sa haute mission dans l'Eglise et dans le monde! Aujourd'hui l'on ressent le besoin d'une attention particulière à l'égard de chaque famille, en particulier envers les plus pauvres et les moins sereines; il est nécessaire d'encourager et d'accueillir la vie naissante, car chaque enfant qui vient au monde est don et espérance pour tous.


3. A notre époque, où "la famille, comme les autres institutions et peut-être plus qu'elles, a été atteinte par les transformations, larges, profondes et rapides, de la société et de la culture", il  est  important  que  de  la  part  des croyants soit réaffirmé avec vigueur que "le mariage et la famille constituent l'un des biens les plus précieux de l'humanité". C'est pourquoi l'Eglise ne se lasse pas de se mettre au "service de tout homme soucieux du sort du mariage  et  de  la  famille"  (Familiaris consortio, n. 1).

Que le grand Jubilé de l'An 2000 soit pour toutes les familles une occasion pour ouvrir avec courage les portes au Christ, unique Rédempteur de l'homme. En effet, le Christ est la nouveauté qui dépasse toute attente de l'homme, le critère ultime pour juger la réalité temporelle et chaque projet qui vise à rendre l'existence de l'homme toujours plus humaine (cf. Incarnationis mysterium, n. 1).

Avec cette conscience, nous entrons en esprit dans la maison de Nazareth et nous demandons à la Sainte Famille de protéger et de bénir les familles du monde, afin qu'elles soient "une école d'humanité plus complète et plus riche" (Gaudium et spes, n. 52).


                                                                  * * *


Parmi les pèlerins qui assistaient à l'Audience générale du 29 décembre 1999, se trouvaient les groupes suivants auxquels le Saint-Père s'est adressé en français: 

De France:  Groupe de prêtres du diocèse de Moulins; pèlerinage de l'Association Saint-Benoît, patron de l'Europe; pèlerins des diocèses d'Autun, de Chalon et Mâcon; de Cambrai; groupe des Pueri Cantores; pèlerins de Paris, de Solesmes, de Toulon.


Chers frères et soeurs,

Le Jubilé est un moment privilégié pour rendre grâce à Dieu, dont la tendresse remplit de lumière les réalités humaines. La liturgie de dimanche dernier nous a présenté la Sainte Famille de Nazareth comme modèle d'une famille qui se laisse guider par l'action surprenante de Dieu.

A Noël, une grâce spéciale est donnée à la famille:  elle se redécouvre comme communion d'amour entre les personnes, fondée sur la vérité, la charité, l'indissoluble fidélité des conjoints et l'accueil de la vie. Elle perçoit sa vocation à être une communauté de valeurs, de projets, de solidarité, de pardon et de foi; chacun de ses membres y apporte ses dons spécifiques et contribue à la croissance de tous.

La Sainte Famille, en qui se réalise de façon spéciale le dessein originel du Créateur, est le modèle de toutes les familles. Prions pour que le grand Jubilé soit pour elles une occasion de réaliser toujours davantage leur vocation et le projet que Dieu à sur elles; ainsi elles deviendront des images vivantes de son amour. Demandons à la Sainte Famille de Nazareth de protéger et de bénir toutes les familles du monde pour qu'elles soient des écoles d'enrichissement humain et spirituel.
                                                                     
Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les jeunes du diocèse de Cambrai et les membres de l'association Saint-Benoît, patron de l'Europe. Je souhaite que le temps de Noël soit pour chacun l'occasion d'entrer avec joie et ferveur dans la démarche spirituelle du grand Jubilé. A tous je donne de grand coeur la Bénédiction apostolique.

 

J'accueille avec plaisir les pèlerins francophones venus ce matin. En ce jour où nous célébrons la naissance du Sauveur des hommes, je leur souhaite d'entrer avec joie et ferveur dans la démarche spirituelle du grand Jubilé. A tous je donne de grand coeur la Bénédiction apostolique.

   

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana