Index   Back Top Print


JEAN-PAUL II

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi 8 septembre 2004

     

Un profond cri de douleur s'élève de l'enfance blessée dans sa dignité

1. La liturgie fait aujourd'hui mémoire de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie. Cette fête, particulièrement vivante dans la piété populaire, nous conduit à admirer en Marie Enfant l'aurore très pure de la Rédemption. Nous contemplons une petite fille comme toutes les autres, et dans le même temps l'unique, celle qui est "bénie entre les femmes" (Lc 1, 42). Marie est l'immaculée "fille de Sion", destinée à devenir la Mère du Messie.

2. En regardant Marie Enfant, comment ne pas penser aux nombreux petits enfants sans défense de Beslan, en Ossétie, victimes d'une prise d'otage barbare et tragiquement assassinés? Ils se trouvaient à l'intérieur d'une école, un lieu dans lequel on apprend les valeurs qui donnent son sens à l'histoire, à la culture et à la civilisation des peuples:  le respect réciproque, la solidarité, la justice et la paix. Entre ces murs, ils ont en revanche fait l'expérience de la violence, de la haine et de la mort, conséquences néfastes d'un fanatisme cruel et d'un mépris insensé de la personne humaine.

En cet instant, le regard s'étend à tous les enfants innocents qui, dans toutes les parties du monde, sont victimes de la violence des adultes. Des enfants contraints à prendre les armes et éduqués à haïr et à tuer; des enfants poussés à mendier dans les rues, exploités pour obtenir des gains faciles; des enfants maltraités et humiliés par la domination et les injustices des grands; des enfants abandonnés à eux-mêmes, privés de la chaleur de leur famille et d'une perspective d'avenir; des enfants qui meurent de faim, des enfants tués dans les nombreux conflits dans diverses régions du monde.

3. C'est un profond cri de douleur de l'enfance blessée dans sa dignité. Il ne peut ni ne doit laisser personne indifférent. Très chers frères et soeurs, devant le berceau de Marie Enfant, nous prenons une conscience renouvelée du devoir que nous avons tous de protéger et de défendre ces fragiles créatures et de construire pour elles un avenir de paix. Prions ensemble afin que soient créées pour elles les conditions d'une existence sereine et sûre.

 

PRIÈRE POUR LA JUSTICE, POUR LA PAIX
ET LA SOLIDARIT
É DANS LE MONDE

Chers frères et soeurs, accueillant l'invitation du Saint-Père, nous élevons à Dieu notre prière.
Ensemble nous disons:  Ecoute-nous ô Seigneur!

1. Pour les enfants de Beslan, arrachés à la vie avec une violence inouïe alors qu'ils s'apprêtaient à commencer l'année scolaire, pour leurs parents, leurs proches et leurs amis qui ont été tués avec eux:  afin que Dieu, dans sa miséricorde, leur ouvre toutes grandes les portes de sa maison, prions.
Ecoute-nous, ô Seigneur!

2. Pour les blessés, pour les familles des victimes et pour tous les membres de la communauté de Beslan qui, le coeur déchiré, pleurent la mort de leurs proches:  afin que, soutenus par la lumière de la foi et réconfortés par la solidarité de tant de personnes dans le monde, ils sachent pardonner ceux qui leur ont fait du mal, prions.
Ecoute-nous, ô Seigneur!

3. Pour tous les enfants qui, dans de nombreuses parties de la terre, souffrent et meurent à cause de la violence et des abus des adultes:  afin que le Seigneur leur fasse ressentir le réconfort de son amour et infléchisse la dureté de coeur de ceux qui sont la cause de leurs souffrances, prions.
Ecoute-nous, ô Seigneur!

4. Pour les nombreuses personnes prises en otage dans la terre tourmentée de l'Irak et, en particulier, pour les deux jeunes volontaires italiennes enlevées hier à Bagdad:  afin qu'elles soient toutes traitées avec respect et rendues au plus tôt indemnes à l'affection de leurs proches, prions.
Ecoute-nous, ô Seigneur!

5. Pour la justice et la paix dans le monde:  afin que le Seigneur illumine les esprits de ceux qui sont subjugués par la sombre attraction de la violence et ouvre le coeur de chacun au dialogue et à la réconciliation, pour construire un avenir d'espérance et de paix, prions.
Ecoute-nous, ô Seigneur!

[Saint-Père]
Dieu, notre Père, Tu as créé les hommes afin qu'ils vivent en communion entre eux. Fais-nous comprendre que chaque enfant est une richesse de l'humanité, et que la violence sur les autres et une voie sans issue qui ne conduit pas à l'avenir. Nous te le demandons par l'intercession de la Vierge, Mère de Jésus Christ Notre Seigneur, qui vit et règne pour les siècles des siècles.


Je suis heureux d’accueillir les pèlerins francophones présents ce matin, en particulier les pèlerins de Dijon et de Nice. Puisse votre séjour à Rome affermir votre foi et faire de vous des témoins de l’Évangile ! Je vous confie tous à la Bienheureuse Vierge Marie.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana