Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU CONGR

ÈS INTERNATIONAL
DE L'ACTION CATHOLIQUE

 

 

1. "Duc in altum, Action catholique.  Aie  le courage de l'avenir!". Telle est l'invitation que j'ai adressée aux délégués de la XI Assemblée nationale de l'Action catholique italienne, le 26 avril 2002. Je suis heureux de constater que l'on aie voulu accueillir cet appel comme engagement et comme devise à l'occasion du Congrès international de l'Action catholique, qui s'ouvrira le 31 août 2004, à l'initiative du Forum international de l'Action catholique et de l'Action catholique italienne, en collaboration avec le Conseil pontifical pour les Laïcs.

Je souhaite adresser mes salutations les plus cordiales à tous les dirigeants et assistants de l'Action catholique des différents pays réunis à la Domus Pacis. En particulier, je salue avec une affection fraternelle Messieurs les Cardinaux et mes vénérés frères dans l'épiscopat, qui ont souhaité participer à cet important événement.

2. "Avoir le courage de l'avenir" est une attitude qui ne naît pas d'un choix volontariste, mais trouve sa consistance et son élan dans la mémoire du don précieux qu'a été, depuis qu'elle a vu le jour, l'Action catholique. Née, selon mon prédécesseur le Pape Pie XI de vénérée mémoire, d'une "inspiration providentielle", elle a été une force de rassemblement, structurante et motrice de ce courant contemporain de "promotion du laïcat" qui trouva sa confirmation solennelle dans le Concile Vatican II. Au sein de celle-ci, des générations de fidèles ont mûri leur vocation en suivant un itinéraire de formation chrétienne qui les a conduits à la pleine conscience de leur coresponsabilité dans l'édification de l'Eglise, en stimulant son élan apostolique dans tous les domaines de vie. Comment ne pas rappeler à cette occasion que le Décret conciliaire sur l'apostolat des laïcs reconnut cette tradition de grand mérite en la recommandant vivement (cf. Apostolicam actuositatem, n. 20)? L'Exhortation apostolique post-synodale Christifideles laici, ainsi que mes nombreuses interventions à l'occasion des différentes Assemblées de l'Action catholique italienne, ont repris avec vigueur les recommandations conciliaires en contribuant à surmonter certaines situations floues ou difficiles.

Aujourd'hui, j'ai à coeur de répéter encore une fois:  l'Eglise a besoin de l'Action catholique. La mémoire ne doit pas se réduire à un repli nostalgique sur le passé, mais doit devenir une prise de conscience d'un don précieux que l'Esprit Saint a fait à l'Eglise, un héritage qui est appelé, en cette aube du troisième millénaire, à susciter de nouveaux fruits de sainteté et d'apostolat en étendant la "plantatio" de l'Association dans de nombreuses Eglises locales de divers pays.

3. Le moment est venu de ce nouvel élan dont témoigne la variété de vos réalités. Nombreux sont les indices qui font espérer dans le kairos d'un nouveau printemps de l'Evangile! Cette grande responsabilité qui concerne chacun de vous aux côtés de vos Pasteurs, et qui implique l'Eglise tout entière, exige une décision humble et courageuse de "repartir du Christ", avec la conscience d'être soutenus par la force omniprésente de l'Esprit. Tous les fidèles laïcs conscients de leur vocation baptismale et des trois engagements - sacerdotal, prophétique, royal - qui en découlent, peuvent participer à cette grande tâche. Confiants dans la grâce de Dieu et soutenus par un sens vivant d'appartenance à l'Eglise en tant que "maison et école de communion", les laïcs se mettent à l'écoute des enseignements et des directives des Pasteurs pour pouvoir être leurs collaborateurs efficaces dans l'édification des communautés ecclésiales auxquelles ils appartiennent.

Chaque chrétien est engagé à témoigner à quel point sa vie a été changée par la grâce et entraînée par la charité. "Cela sera possible si les fidèles laïcs savent surmonter en eux-mêmes la rupture entre l'Evangile et la vie, en sachant créer dans leur activité de chaque jour, en famille, au travail, en société, l'unité d'une vie qui trouve dans l'Evangile inspiration et force de pleine réalisation" (Christifideles laici, n. 34). L'Action catholique a toujours été, et doit être aujourd'hui encore, un creuset de formation des fidèles qui, éclairés par la Doctrine sociale de l'Eglise, sont engagés en première ligne au service de la défense du don sacré de la vie, de la sauvegarde de la dignité de la personne humaine, de la mise en oeuvre de la liberté éducative, de la promotion de la vraie signification du mariage et de la famille, de l'exercice de la charité envers les plus nécessiteux, de la recherche de la paix et de la justice et de l'application des principes de subsidiarité et de solidarité aux différentes réalités sociales interactives.

4. Je sais que votre Congrès, qui s'ouvre à Rome, se poursuivra par le pèlerinage à Lorette et qu'il culminera, dimanche 5 septembre, dans la vallée de Montorso, lors de la célébration de la Sainte Eucharistie, au cours de laquelle je serai heureux d'inscrire dans l'Album des Bienheureux des membres de l'Action catholique qui ont été au cours de leur vie des modèles convaincants de cohérence évangélique.

Je me prépare donc à devenir à nouveau pèlerin dans ce sanctuaire de Lorette, centre international de spiritualité mariale, où j'élèverai à la Très Sainte Vierge Marie ma prière pour que, par la grâce de l'Esprit Saint, vous puissiez être toujours prêts à prononcer votre fiat à la volonté de Dieu, en devenant les témoins du Mystère du Christ pour le salut du monde.

En souhaitant des fruits abondants aux travaux du Congrès, en vue d'une présence toujours plus incisive de l'Action catholique au service du Royaume de Dieu, je vous envoie à tous une Bénédiction apostolique particulière.

De Castel Gandolfo, le 10 août 2004.

 

IOANNES PAULUS II

        



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana