Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ÉVÊQUES D'AMÉRIQUE DU NORD, PARTICIPANT
À UNE SESSION D'ÉTUDE À DALLAS (28-31 JANVIER 1980)

 

Chers frères dans notre Seigneur Jésus-Christ,

C’est avec beaucoup d’espérance et un grand enthousiasme que je vous adresse mes voeux, à vous tous qui êtes rassemblés à Dallas. Cet important groupe de travail, patronné par le Centre d’éducation et de recherche médico-morale du Pape Jean XXIII, et généreusement soutenu par les Chevaliers de Colombus, est une merveilleuse initiative au service de la vérité et de la personne humaine. Le rassemblement d’un nombre si important d’Évêques des États-Unis et du Canada, témoigne de la conscience de vos responsabilités pastorales, en tant qu’enseignants authentiques du Peuple de Dieu, appelé à vivre leur vie de chrétiens dans le monde moderne.

Le thème de vos réflexions, « les nouvelles technologies de la naissance et de la mort », touche aux problèmes complexes et ardus de l’éthique médicale à laquelle l’Église et toute la société sont confrontées. J’ai eu l’occasion, dans Redemptor hominis (n° 15), de faire la déclaration suivante : « Le développement de la technique et le développement de la civilisation de notre temps marqué par la maîtrise de la technique, exigent un développement proportionnel de la vie morale et de l’éthique. Ce dernier semble malheureusement rester toujours en arrière. » 

Par vos efforts communs à Dallas, vous faites ardemment écho aux sentiments de mon cœur formulés en octobre dernier à Washington : « Je n’hésite pas à proclamer devant vous et devant le monde que toute vie humaine — depuis la conception et pendant tous ses stades — est sacrée parce que la vie humaine est créée à l’image et à la ressemblance de Dieu. » Notre tâche est de proclamer toujours plus efficacement le caractère sacré de la vie humaine. Mais, pour le faire, nous devons comprendre les chances et les menaces nouvelles auxquelles doit faire face la personne humaine, à la suite des techniques toujours plus développées. À ce moment important de l’histoire, vous êtes appelés, en tant qu’Évêques, à assumer des fonctions de direction opportunes en étudiant des questions nouvelles à la lumière de la parole éternelle de Dieu et avec l’aide que propose la doctrine de l’Église. Dans ce contexte, vos réflexions, aidées par les physiciens, les théologiens, les juristes, qui apportent généreusement leurs connaissances et leurs expériences à ce groupe de travail, contribueront à ce « développement proportionnel de la morale et de l’éthique », exigé si instamment par la situation d’aujourd’hui.

Chers Frères : il s’agit là d’une contribution importante et vitale de l’Église, servante de Jésus-Christ, aux hommes et aux femmes de notre époque.

Puisse Dieu bénir le Centre Jean XXIII, dans sa volonté et dans son engagement d’être au service du Magistère de l’Église et de la cause de l’humanité. Et puisse le Saint-Esprit guider vos esprits et vos cœurs pour pénétrer plus pleinement dans les mystères de sa sagesse divine et être toujours plus enflammés par son amour.

À tous ceux qui participent à cette réunion, à tous ceux qui ont aidé à la rendre possible, je donne cordialement ma bénédiction apostolique : au nom du Père, du Fils, du Saint Esprit, Amen.

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

      



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana