Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

 Discours à l’Ambassadeur d’INDONÉSIE,
S.E.M. Hardiman SASTREAPOESPITA*

7 juillet 1984


Monsieur l’Ambassadeur,

Notre rencontre de ce jour me fournit l'occasion de reconnaître publiquement l'importance que le Saint-Siège attache à la continuation et au développement des liens d'amitié qui existent entre l'Indonésie et le Saint-Siège. Je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue au Vatican et de recevoir les Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de votre pays près le Saint-Siège. Je vous remercie pour les aimables salutations que vous m'avez transmises de la part de Son Excellence le Président Soeharto et je vous prie aimablement d'assurer en retour son Excellence de mes sentiments de bienveillance.

Fidèle à la mission qui m'a été confiée comme Souverain Pasteur de l'Église j'ai, en de nombreuses occasions, attiré l'attention dans des déclarations publiques sur le caractère absolument urgent de la nécessité pour les hommes et les femmes d'agir dans la vie publique en faveur de la cause de la paix. Le moment actuel est décisif pour l'avenir de l'humanité.

Comme je l'ai déclaré au cours de ma récente visite en Asie: «En ce moment de l'histoire se révèle un grand besoin de sagesse. Il n'y a pas d'autre option possible que le dialogue sincère et la collaboration mutuelle si l'on veut édifier un ordre plus juste» (Discours au Corps Diplomatique, Séoul, 4 mai 1984, n 4). Aussi est-il encourageant de noter que votre gouvernement a maintes fois réaffirmé sa volonté d'aider, sur la scène internationale, à résoudre de difficiles situations de conflit facilitant le dialogue entre les parties engagées et en favorisant de justes et pacifiques solutions.

Vous avez mis l'accent sur la priorité que votre gouvernement a assigné à la question des progrès en Irin Jaya. Le Saint-Siège désire avec ardeur que soient respectés tous les droits des personnes individuellement, et que soient exercés tous efforts pour alléger les souffrances des populations en aidant l'action des Organismes d'assistance et en facilitant l'accès de l'aide humanitaire près de celles qui se trouvent dans le besoin. L'Église Catholique se préoccupe sérieusement du bien-être de chacun.

Quant à la situation dans le Timor Oriental, vous savez avec quelle attention l'Église considère ce très délicat problème. Vous connaissez tous les efforts qu'elle a affrontés pour collaborer à l'aide apportée aux populations de cette zone et vous savez combien vivement elle a recommandé le respect des droits de l'homme. Le Saint-Siège continue à suivre la situation avec préoccupation en espérant qu'une attention particulière sera accordée en toutes circonstances à l'identité ethnique religieuse et culturelle des populations.

Monsieur l'Ambassadeur, l'Église catholique soutient le développement dans la paix et l'harmonie de tous les secteurs de la société. Cette année-ci l'Église célèbre le 450ème anniversaire de la présence du catholicisme dans l'Archipel. Ce fut une présence bénéfique comme en témoignent les nombreuses œuvres culturelles et philanthropiques créées par le personnel autochtone et par les missionnaires, hautement inspirés qui, envoyés pour annoncer l'Évangile et aider leurs frères et sœurs, ont été également les constructeurs, au bénéfice de tous, d'une société juste et ordonnée. C'est avec une grande satisfaction qu'on peut constater une fois de plus que le premier et plus important principe de votre «Pancasila» est la croyance en un Dieu Suprême unique, et que la liberté et le respect mutuel de toutes les religions sont stipulés dans votre Constitution. Ce sont en vérité des bases solides pour un authentique progrès humain.

Je vous assure, Monsieur l'Ambassadeur, que je considère votre présence ici comme un signe éloquent de la volonté de l'Indonésie et du Saint-Siège de collaborer étroitement en tout ce qui constitue notre intérêt commun.

Que le Dieu Tout-Puissant vous bénisse dans l'exercice de votre mission diplomatique. Et qu'il accorde abondamment la paix et un authentique bien-être à la population de l'Indonésie.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n. 30 p.10.

 

© Copyright 1984 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana