Index   Back Top Print

[ ES  - FR  - IT ]

Discours aux participants à un cours de spécialisation
en matière de relations internationales*

1er juin 1984



1. Je suis heureux d'avoir cette rencontre avec vous, fonctionnaires des services diplomatiques latino-américains qui suivez à Florence un cours de spécialisation en Relations Internationales, organisé sous le patronage du Ministère des Affaires Étrangères d'Italie.

A l'exemple de vos collègues qui vous ont précédés les années passées, vous voulez acquérir une plus grande compétence professionnelle qui vous permette de rendre de majeurs services à vos pays respectifs.

2. Voyant en vous les représentants de douze pays différents de l'Amérique Latine, je comprends la grande importance et la grande valeur de cette initiative. En premier lieu parce qu'elle se situe dans le domaine de la collaboration, si nécessaire aujourd'hui entre peuples et nations. Et en second lieu parce qu'elle constitue un moyen d'aider les communautés nationales et les personnes qui en font partie à suivre de nouvelles voies d'entente, de rapprochement et de solidarité.

3. Dans le futur exercice de votre mission diplomatique vous serez fréquemment en contact avec des problèmes qui affectent les relations internationales, soit bilatérales, soit multilatérales. Il est donc nécessaire que vous ayez la compétence qu'exige une si importante mission. Mais, en même temps, il est indispensable que vous considériez votre tache selon une plus ample perspective où entrent des implications d'ordre humanitaire et éthique. En effet vous ne pouvez manquer de considérer le fait qu'il s'agit d'un service rendu aux personnes, à leur dignité, à leur sauvegarde et protection comme l'est par exemple, la cause du rapprochement des peuples, de la paix, de la coexistence, du développement harmonieux des nations. Ce sont des objectifs qui méritent qu'on leur consacre toutes ses propres forces, toutes ses propres qualités.

Toutefois cette tâche ne peut évidemment s'accomplir comme il se doit si on fait abstraction des principes moraux qui doivent gouverner l'activité des personnes, des responsables de la conduite de la société des nations, considérées séparément, et de la communauté internationale.

Pour ces motifs je vous adresse mes plus vifs encouragements à vous consacrer à cette noble tâche, d'un esprit ouvert, pleins de zèle pour votre service et avec une profonde conscience morale. Je vous assure, quant à moi, que je prie Dieu pour vous, pour vos nations, pour les directeurs et professeurs du Cours que vous fréquentez; et en même temps je vous donne avec joie ma cordiale Bénédiction.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.32 p.6.

 

© Copyright 1984 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana