Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

Discurso al Embajador de KENIA,
Excmo. Sr. Don Ben Edward MWANGI
*

19 de noviembre de 1984


J'ai le grand plaisir de vous saluer aujourd'hui en votre qualité d'Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Kenya près le Saint-Siège. J'apprécie vivement les sentiments que vous venez d'exprimer et je vous remercie pour les cordiales salutations que vous m’avez transmises de la part de votre Président, Son Excellence M. Daniel Toroitich Aarap Moi, et également, de la part de votre gouvernement et de la population du Kenya. Je voudrais, en échange, leur adresser les vœux les plus cordiaux que je forme pour eux.

La visite pastorale que j'ai faite au Kenya il y a quelques années m'a permis de goûter l'expérience de la chaleureuse cordialité de son peuple, un peuple si riche de promesses, orgueilleux de ses nobles qualités humaines qui le distinguent et lui donnent un caractère de grandeur.

Les garanties démocratiques inscrites dans votre Constitution nationale comprennent la liberté de conscience et de culte pour tous les citoyens et pour tous les habitants. Cette protection constitutionnelle de la libre pratique religieuse manifeste une attitude de respect à l'égard des valeurs spirituelles, valeurs qui sont profondément enracinées dans le cœur de vos concitoyens. Elle implique l'acceptation de la vérité au sujet de l'homme, de sa dignité et de sa destinée éternelle. Elle est également la reconnaissance de la précieuse collaboration que ceux qui croient vraiment en Dieu ont apportée à l'avenir de votre pays.

Je vous suis reconnaissant pour votre aimable rappel de l'importante contribution que l'Église Catholique a apportée durant de nombreuses années au Kenya. L'Église a en effet pour tâche d’œuvrer en faveur du bien-être et de l'harmonie générale des citoyens.

Je pense dès à présent à la prochaine célébration du quarante-troisième Congrès Eucharistique International qui aura lieu à Nairobi en 1985. Je vous remercie pour l'assurance que vous m'avez donnée, comme Représentant de votre gouvernement et de votre population, de votre appui et de votre coopération pour que cet événement important pour l'Église d’Afrique et donc pour l‘Église Universelle puisse réaliser ses objectifs et apporter ainsi de nombreux bénéfices spirituels à ceux qui y prennent part.

Monsieur l'Ambassadeur le Saint-Siège souhaite collaborer avec le Gouvernement du Kenya et soutenir, selon les moyens propres à sa mission, tous les efforts tendant à promouvoir un authentique développement humain. Grâce à son intense engagement pour instaurer une entente réciproque entre tous les peuples et entre toutes les nations, le Saint-Siège désire encourager la cause du juste progrès de chaque personne, sans considération de race, de couleur ou de religion et de même favoriser les conditions qui permettront au Kenya de bénéficier toujours plus de la place qui lui revient de droit dans la communauté des nations.

Pour vous-même, Monsieur l'Ambassadeur, Je demande à Dieu qu'il vous assiste dans votre haute mission et dans votre tâche de parfaire toujours plus la bonne entente et l'amitié entre le Saint-Siège et la République du Kenya. Soyez assuré, de ma personnelle bienveillance et de la disponibilité des Organismes du Saint-Siège qui vous accorderont toute l'assistance en leur pouvoir pour vous permettre d'accomplir efficacement vos devoirs.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française 1985 n.1 p.10.

 

© Copyright 1984 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana