Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

1. Je suis heureux d'accueillir Votre Excellence et d'accepter les lettres vous accréditant comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Sainte-Lucie. C'est encore un plaisir spécial de vous accueillir aujourd'hui, car vous venez en tant que premier ambassadeur de votre pays auprès du Saint-Siège. Nos relations sont déjà marquées par le respect mutuel et l'estime, mais cette circonstance historique exprime notre commune intention d'approfondir les liens de confiance qui existent et de collaborer d'une manière plus formelle et plus stable, spécialement pour favoriser la paix et la justice dans le monde.
 
2. Au cours des siècles, les missions diplomatiques ont aidé à créer des voies plus efficaces de communication et de dialogue entre des nations prises individuellement et l'ensemble de la communauté mondiale.
 
Le Saint-Siège lui-même s'est constamment engagé dans la diplomatie internationale, en établissant et maintenant de pleines relations diplomatiques avec un nombre toujours plus grand d'États et en participant aux activités et aux discussions des organisations internationales. Parce que son rôle est unique, en fonction de la tâche première de l'Église de promouvoir les valeurs morales et spirituelles, le Saint-Siège a toujours apprécié l'occasion qui lui était donnée d'apporter une contribution unique et importante à l'harmonie et à la compréhension entre les gouvernements et les peuples, et à la protection et la dignité de toute personne humaine. Aussi, vous pouvez être certain, Excellence, que le Saint-Siège est heureux de l'établissement de relations diplomatiques avec Sainte-Lucie et qu'il nourrit honneur et respect pour votre rôle distingué de premier ambassadeur.
 
3. La foi chrétienne, et l'Église catholique en particulier, s'est épanouie de manière remarquable dans votre pays. Le développement, dans les années récentes, d'un nombre toujours croissant de prêtres et de religieux indigènes, qui assument peu à peu de plus grandes responsabilités dans la pastorale des fidèles, est un signe clair de la croissance de l'Église et de sa vigueur. A cet égard, j'ai noté avec plaisir l'allusion que vous avez faite au rôle vital et dynamique que joue l'Église dans le développement de votre île, dans les domaines spirituel et moral certainement, mais aussi sur le terrain de l'éducation, de la culture et des œuvres sociales. Je peux vous assurer que, dans un esprit authentique d'œcuménisme et d'appréciation de la liberté existante de religion, l'Église catholique continuera à chercher à collaborer avec le peuple de Sainte-Lucie, dans ses efforts pour promouvoir le bien commun et le bien-être de tous, tout en poursuivant sa mission spécifique qui est de proclamer l'Évangile de Jésus-Christ.           

Le Saint-Siège apprécie le désir de votre gouvernement de s'engager dans les efforts communs avec les pays voisins des Caraïbes pour créer une zone de paix. Il apprécie de même l'intérêt que vous portez à l'établissement d'un ordre international social et économique plus juste. Peut-être votre histoire, où vous avez si fréquemment fait l'expérience, avant l'indépendance, d'influences extérieures, a-t-elle rendu votre nation plus consciente de l'importance des relations internationales, spécialement en ce moment actuel de l'histoire qui témoigne d'une interdépendance toujours croissante.           

Je souhaite vous exprimer ma gratitude pour les vœux cordiaux que vous m'avez transmis de la part du Premier ministre, le très honorable John Compton, et je vous prie de lui transmettre les miens. Je vous remercie également pour votre aimable invitation à me rendre à Sainte-Lucie. Je serais effectivement très heureux d'accepter cette invitation et j'espère que le jour viendra où cela pourra se réaliser.           

Alors que vous commencez votre nouvelle mission, soyez assuré, Excellence, de la pleine coopération et de l'aide du Saint-Siège pour le bon accomplissement de votre mission. Je prie pour que le Seigneur vous accorde beaucoup de joie et de satisfaction dans votre travail. Et j'invoque les abondantes bénédictions de Dieu sur vous-mêmes et sur vos concitoyens.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n. 26 p.15.

La Documentation Catholique  n.1901 p.779.
 

 

© Copyright 1985 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana