Index   Back Top Print


VOYAGE APOSTOLIQUE
AU CAP VERT, GUINÉE BISSAU, MALI, BURKINA-FASO ET TCHAD

CÉRÉMONIE DE CONGÉ

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II

Aéroport International de NDjamena (Tchad)
Jeudi
 1er février 1990

 

Monsieur le Président,

1. Au moment de quitter le Tchad, je rends grâce à Dieu d’avoir pu répondre à votre invitation et venir visiter votre grand pays. Je vous suis reconnaissant d’avoir tenu à me saluer personnellement à l’aéroport, avant mon départ.

Les diverses rencontres de N’Djaména, Moundou et Sarh m’ont permis de prendre contact avec le peuple de ce pays, d’apprécier la qualité de son hospitalité et de mieux connaître ses aspirations à l’unité, à la réconciliation, au progrès et à la paix.

J’emporte avec moi une abondante moisson de souvenirs qui alimenteront ma prière et maintiendront vivante, par-delà les distances, l’amitié nouée, ces jours derniers, avec le cher peuple tchadien.

2. Mes remerciements sincères, Monsieur le Président, s’adressent d’abord à vous-même, ainsi qu’aux membres du Gouvernement et aux Autorités locales, pour toutes les dispositions prises afin de faciliter cette visite pastorale. J’ai été sensible au dévouement des personnes qui ont collaboré au bon déroulement des étapes successives de mon voyage dans la capitale ainsi qu’à Moundou et à Sarh. Je voudrais remercier aussi les médias d’avoir permis à tous de participer aux différents événements.

3. J’adresse un cordial merci à mon hôte, Monseigneur Charles Vandame, Archevêque de N’Djaména et Président de la Conférence épiscopale du Tchad, à mes autres Frères dans l’épiscopat, ainsi qu’aux prêtres, aux religieux et aux religieuses, et à tous les fidèles catholiques qui, d’une manière ou d’une autre, se sont mobilisés pour ce temps fort de la vie de l’Eglise au Tchad.

J’ai été heureux de célébrer l’Eucharistie en terre tchadienne pour présenter à Dieu l’hommage d’adoration du grand peuple tchadien et demander au « Prince de la Paix » de répandre, après les années d’épreuves, ses bienfaits de prospérité physique et spirituelle sur tous, en particulier sur ceux qui souffrent encore.

J’ai été heureux également de me trouver au milieu de mes frères et sœurs chrétiens du Tchad pour offrir avec eux leur pays à Marie, Mère de Jésus. Je demande à la Vierge d’entraîner à sa suite tout le Peuple de Dieu et de l’assister maternellement dans son pèlerinage de la foi. Puisse-t-elle guider sa marche dans la fidélité au Christ, qui est « le Chemin, la Vérité et la Vie» (Jn 14, 6).

Avant de regagner Rome, j’aimerais vous dire combien les liens de la charité qui nous unissent sont réels. Ils se sont tissés grâce à l’accueil généreux que vous avez fait aux premiers porteurs de la Bonne Nouvelle. Ils se sont développés au cours des ans, au point qu’aujourd’hui l’Eglise qui est au Tchad a pris sa place dans la communion de la grande famille de l’Eglise universelle.

Chers Fils et Filles de l’Eglise catholique, allez de l’avant! Soyez forts! Témoignez de la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus-Christ et poursuivez, avec respect et amitié, le dialogue et la collaboration avec tous!

4. Au peuple tchadien, qui m’a réservé un accueil si chaleureux, je voudrais redire: merci, et ayez confiance en l’avenir! Les signes de renouveau sont visibles dans le pays et votre nation est équipée pour aller de l’avant grâce à votre dynamisme et à votre énergie morale. Gardez l’unité et fortifiez la paix! Continuez à entretenir de bons rapports entre Frères et Sœurs de croyances diverses: ces liens d’amitié garantissent le respect de la dignité de chacun et ils mettent votre pays à l’abri de douloureuses déchirures intérieures.

Au terme de ce sixième voyage qu’il m’a été donné d’accomplir en Afrique, je forme des vœux fervents pour tous les habitants de ce continent, quelles que soient leurs appartenances religieuses. Que Dieu leur permette de surmonter avec sagesse les épreuves qu’ils traversent, et de recevoir le soutien de toute l’humanité solidaire! Que Dieu leur accorde de garder intacte leur admirable vitalité, leurs valeureuses traditions, leur richesse spirituelle et leur générosité fraternelle!

Que Dieu bénisse le Tchad!
Que Dieu bénisse l’Afrique!

© Copyright 1990 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana