Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - PT ]

Message aux Président de l’EQUATEUR et du PEROU*

 

A Leurs Excellences Messieurs les Présidents de la République d’Équateur et de la République du Pérou

Je suis heureux de participer en esprit à ce moment solennel de la signature de l’Accord global et définitif entre l’Équateur et le Pérou, grâce auquel se conclut le processus de paix commencé avec la «Déclaration de Paix d’Itamaraty », du 17 février 1995.

Je participe à la joie de vos nobles peuples, qui me sont si chers, et qui sont unis par de multiples liens communs de foi chrétienne et de culture, et qui peuvent aujourd’hui constater comment se termine un chapitre douloureux de l’histoire de leurs relations et comment s’ouvrent des perspectives durables de paix.

L’Accord revêt une profonde signification, tant pour le Continent américain, à la recherche d’une intégration toujours plus complète, que pour toute la Communauté internationale.

Je désire présenter mes vives félicitations au Président de l’Équateur, M. Jamil Mahuad, et au Président du Pérou, M. Alberto Fujimori, pour le succès obtenu.

Je souhaite exprimer ma reconnaissance particulière aux pays garants du «Protocole de Paix, Amitié et Frontières de Rio de Janeiro» — Argentine, Brésil, Chili et Etats-Unis — ainsi qu’à leurs chefs d’État, qui ont toujours fait preuve de disponibilité pour aider les Parties et dont la collaboration active, coordonnée de façon efficace par le Président Henrique Cardoso, a permis de façon déterminante de parvenir à son but.

J’adresse également une pensée aux communautés catholiques d’Équateur et du Pérou qui, sous la direction de leurs pasteurs, ont su par des initiatives opportunes - comme par exemple les journées de prière pour la paix - promouvoir une authentique « pédagogie de la paix». Je suis certain qu’elles poursuivront cette voie.

Je désire vivement que vos nations sœurs ne manquent pas d’avancer, avec une ferme volonté et persévérance, sur les voies tracées par cet Accord, en confiant chacun de vous à l’intercession de sainte Marianita de Quito, de sainte Rosa de Lima et, surtout, de la Très Sainte Vierge Marie, Reine de la Paix, tant aimée et vénérée par les populations de vos deux pays.

Messieurs les Présidents, j’invoque de tout cœur sur vos personnes et sur vos collaborateurs, sur tout l’Équateur et le Pérou, ainsi que sur ceux qui sont ici présents, la Bénédiction de Dieu tout-puissant.

Du Vatican, le 23 octobre 1998.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n. 44 p.10.

 

© Copyright 1998 - Libreria Editrice Vaticana



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana