Index   Back Top Print

[ FR ]

 
A
UDIENCE DU SAINT PÈRE 
AUX PARTICIPANTS AU CONGRÈS PROMU PAR LA
FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES PUERI CANTORES

 31 Janvier 1999

 

Chers enfants,

Je suis heureux de vous accueillir, avec vos familles et de nombreux représentants de la Fédération internationale des Pueri Cantores, dont je salue le président, Monsieur Buys, ainsi que Mgr Valentin Miserachs, président de l’Institut Pontifical de Musique sacrée. Votre présence est, pour l’Eglise, un appel à vivre le grand Jubilé dans les chants et l’action de grâce.

1. Vous êtes venus du monde entier, mais, ici, vous êtes chez vous, puisque c’est à Rome que le Pape Grégoire le Grand fonda la première école de chanteurs spécialisés dans le chant sacré. C’est sous son impulsion que se créa tout un répertoire de musique liturgique. Dans toute l’Europe, s’ouvrirent alors des écoles où les enfants de toutes conditions purent apprendre à chanter. Ces écoles de chant furent à l’origine de la tradition musicale de l’Eglise, trésor inestimable dont vous êtes aujourd’hui les héritiers, et que vous avez à garder et à transmettre, comme de fidèles témoins.

2. Vous avez donc un rôle important à jouer dans la vie de l’Eglise. Vous êtes les petits messagers de la beauté. Le monde a besoin de votre chant, car le langage de la beauté touche les cœurs et contribue à la rencontre avec Dieu. La joie qui vous envahit quand vous chantez doit rayonner autour de vous et doit susciter un enthousiasme contagieux. Mettez la même volonté à bien chanter que le jeune Mozart mettait à faire ses gammes: un jour, lorsqu’il était enfant, on lui demanda: "Mais pourquoi fais-tu autant d’exercices?"- C’est que je cherche deux notes qui s’aiment!" Vous qui aimez la musique, travaillez à chanter toujours mieux! L’Evangile pénétrera plus profondément dans votre âme et dans celle des personnes que vous aidez à prier. Vous serez ainsi les messagers de la paix et de l’amour de Dieu.

3. Vous êtes aussi des messagers de la foi. Car il ne suffit pas que, par la qualité de votre chant, vous portiez votre auditoire à la prière et au recueillement. La musique et le chant sacrés faisant partie intégrante de la liturgie de l’Eglise, votre chant aide les fidèles à se tourner vers Dieu, spécialement pendant la célébration de l’Eucharistie. En chantant la Gloire de Dieu, vous êtes les serviteurs et les précieux auxiliaires de l’Eucharistie. "Par le chant, la foi est expérimentée comme un cri éclatant de joie et d’amour, une attente confiante de l’intervention salvifique de Dieu" (Lettre aux Artistes, n.12). Que votre chant soit toujours nouveau, parce que, en chantant pour Dieu, vous chantez la nouveauté de la grâce de Dieu, source inépuisable de joie et de paix. Oui, "chantez au Seigneur un chant nouveau" (Ps 95,1)!

4. Chers "Petits chanteurs", que votre chant vous aide à faire de toute votre vie un chant de louange à Dieu. "Qu’il chante à Dieu celui qui vit pour Dieu" (S. Augustin, Enn. in Ps 67, 5). Avec votre voix, avec votre jeunesse, avec votre vie, vous
annoncez Jésus, le Sauveur.

Chers enfants, je vous encourage à chanter pour le Seigneur.

Je vous accorde à tous la Bénédiction apostolique.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana