Index   Back Top Print

[ EN  - FR  - PT ]

ADDRESS OF THE HOLY FATHER JOHN PAUL II
TO THE NEW AMBASSADOR
OF THE REPUBLIC OF CYPRUS
TO THE HOLY SEE*


Thursday, 14 December 2000

 

Monsieur l’Ambassadeur,

1. Je suis heureux de vous souhaiter une cordiale bienvenue et de recevoir les Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Chypre près le Saint-Siège. Avec gratitude pour les salutations que vous m’avez transmises de la part de votre gouvernement, je vous demande de bien vouloir transmettre à S.E. le Président Glafcos Clenides l’assurance de mes prières pour la paix et la prospérité de la nation.

2. En dépit des récentes tentatives visant à poursuivre les négociations, Chypre est toujours à la recherche d’une solution au problème de la division qui préoccupe depuis longtemps l’île. Les racines du problème sont profondes et complexes, et il est clair qu’il n’existe pas de solution rapide, ni simple. Mais cela n’est pas une raison pour désespérer. Les racines d’une solution se trouvent encore plus profondément dans la terre de la culture de Chypre, qui est imprégnée de la richesse de l’Évangile depuis l’aube même du christianisme. A la lumière de l’Évangile, le dialogue est considéré comme un moyen d’aller au-delà de l’affrontement, et d’atteindre la «dignité, la justice et la sécurité» dont Votre Excellence a parlé. C’est pourquoi le Saint-Siège insiste sur le besoin d’édifier une culture du dialogue au niveau international, en particulier en Europe, en cette période d’intégration croissante. L’unité européenne exige que les différences fassent l’objet de négociations et d’une solution, en vue de servir le bien commun. Et si cela doit arriver, le seul chemin à suivre est celui du dialogue ouvert et sincère.

Ce qui est nécessaire en premier lieu est un désir authentique de paix, et cela est certainement le cas de la grande majorité des Chypriotes, qui sont las de la division et qui aspirent à une vie plus tranquille. Le désir de la paix est lié à la reconnaissance selon laquelle l’affrontement est vain. Il ne peut créer que de plus grands problèmes, lorsqu’il ne dégénère pas en hostilité ouverte.

Le dialogue comprend également une conscience de ce qui sépare, ainsi qu’une volonté de faire confiance dans la bonne foi de l’autre partie. Sans cela, il ne peut y avoir de véritable rencontre d’esprit et de cœur, mais simplement deux monologues qui se révèlent inutiles. Le dialogue comprend une volonté de rechercher ce qui est vrai, bon et juste dans chaque personne et groupe. Il met les êtres humains en contact les uns avec les autres en tant que membres d’une même famille humaine, avec toute la richesse de leurs cultures et de leurs histoires différentes. Il repose sur la reconnaissance de la dignité inaliénable de chaque être humain et sur le respect des exigences objectives et inviolables d’un droit moral universel. A travers le dialogue, les personnes se découvrent, mais elles découvrent également les espoirs légitimes et les aspirations pacifiques cachées dans leur cœur.

3. D'aucuns se demandent si l'appel à ce dialogue est réaliste ou si le processus mêmes est possible. Le Saint-Siège ne cessera pas de soutenir Chypre dans sa tentative visant à poursuivre le chemin lent et difficile de la négociation, et la communauté catholique dans votre pays ne manquera pas de s'engager encore plus profondément à la tâche d’édifier des ponts qui rendent le dialogue possible. Le dialogue œcuménique et interreligieux représente une part importante du dialogue de paix dont non seulement Chypre, mais toute l’Europe et le monde entier ont un besoin urgent.

Monsieur l’Ambassadeur, je suis certain que tandis que vous vous apprêtez à commencer votre mission, les liens d’amitié et de coopération qui existent entre la République de Chypre et le Saint-Siège seront renforcés et enrichis. Je vous offre mes meilleurs vœux et je vous assure que les bureaux de la Curie Romaine seront toujours prêts à vous assister. Sur Votre Excellence et sur vos concitoyens, j’invoque une abondance de Bénédictions de Dieu tout-puissant. 


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française 2001 n.3 p. 5, 6.

 

© Copyright 2000 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana